DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Législatives russes : le parti de Poutine garde les coudées franches, l'opposition crie à la fraude

Access to the comments Discussion
Par Euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Législatives russes : le parti de Poutine garde les coudées franches, l'opposition crie à la fraude
Tous droits réservés  Alexei Druzhinin/Sputnik
Taille du texte Aa Aa

Selon des résultats quasi définitifs, le parti "Russie unie" l'emporte avec près de 50 % des voix et rafle ainsi la majorité des deux tiers à la Douma.

Près de 50% des voix pour Russie unie

La Commission électorale russe a confirmé la large victoire du parti de Vladimir Poutine aux élections législatives. Selon des résultats quasi définitifs, "Russie unie" l'emporte avec près de 50 % des voix et rafle ainsi la majorité des deux tiers à la Douma. Une victoire sans appel et sans surprise pour le président Poutine, dont les principaux détracteurs avaient été écartés du scrutin.

L'opposition a dénoncé des fraudes massives. Des accusations rejetées par Ella Pamfilova, la présidente de la Commission électorale : "Il y a eu une volonté de démolir, de discréditer notre élection. Aujourd'hui, nous estimons qu'il n'y a jamais eu un tel niveau de pression et d'intensité des différents types d'attaques sur nos ressources numériques."

Il y a eu une volonté de démolir, de discréditer notre élection.
Ella Pamfilova
Présidente de la Commission électorale

Des falsifications en cascade selon l'opposition

De son côté, l'opposition dénonce des bourrages d'urnes, des exclusions d'observateurs lors des dépouillements et des falsifications du vote en ligne.

Ces accusations sont portées notamment par Nikolay Rybakov, leader du parti social libéral Iabloko, qui a obtenu moins de 2% des voix : "Il y a eu tellement de falsifications qu'on pourrait en écrire un livre", dit-il avant de dénoncer le climat de peur qui a régné bien avant le scrutin : "la censure des médias, les candidats qui n'ont pas été autorisés à se présenter, les lois qui ont été votés pour renforcer la pression politique."

Russie unie a perdu des électeurs

Seule ombre au tableau pour le parti Russie unie : il perd près de quatre points et quelques sièges de députés par rapport au précédent scrutin en 2016, mais garde les coudées franches pour gouverner. Il devra tenter de reconquérir des électeurs déçus par la chute du niveau de vie et par les affaires de corruption.