EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Crise des sous-marins : "un signal d'alarme pour nous tous dans l'UE"

Michael Roth, secrétaire d'Etat allemand aux Affaires européennes - Bruxelles, le 21/09/2021
Michael Roth, secrétaire d'Etat allemand aux Affaires européennes - Bruxelles, le 21/09/2021 Tous droits réservés KENZO TRIBOUILLARD/AFP or licensors
Tous droits réservés KENZO TRIBOUILLARD/AFP or licensors
Par euronews avec AFP, AP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La souveraineté européenne mise à l'épreuve avec la crise des sous-marins. Une affaire qui, selon un ministre allemand, doit interroger les 27 sur leur unité en matière de politique extérieure.

PUBLICITÉ

La souveraineté européenne est mise à l'épreuve avec la crise des sous-marins. Une affaire qui, selon un ministre allemand, doit interroger les 27 sur leur unité en matière de politique extérieure.

La crise diplomatique entre la France d'un côté et les Etats-Unis et l'Australie de l'autre a été évoquée ce mardi à Bruxelles lors d'une réunion des ministres des Vingt-sept.

De nombreux pays européens ont exprimé leur solidarité avec la France, victime d'un retournement d'alliance dans le contrat de vente de sous-marins à l'Australie.

Un soutien dont la France se félicite. Mais qui doit se traduire de manière plus concrète, d'après le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes.

Nous devons, sans agressivité ou sans être contre nos alliés, être plus souverain, plus autonome, plus capable de défendre nos intérêts.
Clément Beaune
secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes
Cela constitue, une fois de plus, un signal d'alarme pour nous tous au sein de l'Union européenne, l'occasion de nous demander : comment conforter notre souveraineté, comment montrer plus d'unité sur les questions de politique extérieure et de sécurité ?
Michael Roth
secrétaire d'Etat allemand aux Affaires européennes

Mais si de nombreux Européens ont souligné l'importance de renforcer l'autonomie stratégique de l'UE, certains pays insistent sur la nécessité de préserver la relation transatlantique. C'est notamment le cas des pays baltes, traditionnellement alignés sur Washington.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L’Australie veut reprendre le dialogue commercial avec l’UE après la crise des sous-marins

Élections européennes : un casse-tête pour élaborer la prochaine coalition ?

Grand débat électoral avant les européennes : ce qu'en ont pensé les primo-votants