EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Olaf Scholz dans les starting-blocks : l'Allemagne impatiente d'un accord gouvernemental

Olaf Scholz dans les starting-blocks : l'Allemagne impatiente d'un accord gouvernemental
Tous droits réservés Michael Sohn/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Michael Sohn/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Après leur victoire de dimanche, les sociaux-démocrates allemands ont invité les Verts et les Libéraux à entamer des négociations pour former une coalition.

PUBLICITÉ

48 heures après leur victoire aux élections législatives, les sociaux-démocrates allemands ont proposé d'entamer dès cette semaine des pourparlers pour former une coalition gouvernementale.

Le leader du SPD Olaf Scholz est ressorti des fleurs à la main de la première réunion des nouveaux élus au Bundestag alors que le chef de son groupe au Parlement annonçait les propositions faites Verts et aux libéraux.

Rolf Muetzenich, chef du groupe SPD au Bundestag : "Nous avons invité les Grünen et le FDP à tenir avec nous des discussions exploratoires dès cette semaine s'ils le souhaitent."

De son côté, le dirigeant du parti conservateur bavarois Markus Söder a lâché son allié de la CDU Armin Laschet et ne le soutient plus dans ses velléités de former un nouveau gouvernement.

Selon Markus Söder, c'est désormais le tour du social-démocrate Olaf Scholz de conduire une coalition.

Armin Laschet comptait lui aussi essayer de former une coalition avec les Verts et les libéraux, mais sans l'appui de la CSU, le scénario ne tient plus et laisse à Olaf Scholz le champ libre.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Quelles couleurs politiques pour la prochaine coalition gouvernementale en Allemagne ?

Royaume-Uni : le vote pour les élections générales est en cours

Nigel Farage fait volte-face et se présente aux élections britanniques