DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

56 avions militaires chinois dans le ciel de Taïwan, "une provocation déstabilisante" pour la région

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Photo d'un avion de chasse chinois transmise par le ministère taïwanais de la Défense
Photo d'un avion de chasse chinois transmise par le ministère taïwanais de la Défense   -   Tous droits réservés  AP/AP
Taille du texte Aa Aa

La Chine fait monter la pression à Taïwan. Au cours des trois derniers jours, elle a envoyé un nombre record de 56 avions militaires dans la zone de défense aérienne taïwanaise.

En réponse, Taïwan a fait décoller certains de ses avions de chasse...

Il s'agit de la plus grande démonstration de force jamais faite par Pékin contre l'île démocratiquement gouvernée de Taïwan, que la Chine revendique comme son propre territoire. Les États-Unis ont dénoncé une "provocation déstabilisante" pour la région.

"Une seule Chine"

Depuis l'arrivée en 2012 de Xi Jinping à la tête de son pays, des avions de guerre chinois ont presque quotidiennement pénétré dans la zone d'identification de défense aérienne.

Vendredi, le jour anniversaire de la Chine communiste, un nombre record d'avions des forces aériennes chinoises, 38 au total, parmi lesquels un bombardier H-6 à capacité nucléaire, étaient entrés dans cette zone.

Samedi, un nouveau record avait été établi avec l'incursion de 39 appareils, selon le ministère taïwanais de la Défense.

Le département d'Etat avait une première fois dénoncé dimanche les "provocations militaires" de la Chine près de Taïwan.

Le ministère chinois des Affaires étrangères avait en retour accusé Washington d'envoyer "un signal extrêmement erroné et irresponsable" de par ses actions "provocatrices" telles que la vente d'armes à Taipei et l'envoi de navires de guerre dans le détroit de Taïwan.

Pékin a accentué la pression sur Taïwan depuis l'élection en 2016 de la présidente Tsai Ing-wen, qui rejette le "principe d'une seule Chine".

En 2020, 380 avions des forces aériennes chinoises ont été détectés dans l'ADIZ de Taïwan et, depuis le début de cette année, ils sont plus de 600.

La colère de la Chine a été attisée par le passage récent d'une frégate britannique dans le détroit de Taïwan, dit aussi de Formose, qui sépare l'île de la Chine continentale, des eaux revendiquées par Pékin.

Des responsables militaires américains ont déjà évoqué avec inquiétude la possibilité d'une invasion chinoise, autrefois impensable.

Sources additionnelles • AFP