DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : nouvelle flambée en Europe de l'est et en Russie

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Covid-19 : nouvelle flambée en Europe de l'est et en Russie
Tous droits réservés  Denis Kaminev/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Hôpitaux surchargés et avalanche de nouveaux patients : la situation est très critique enRoumanie, en pleine quatrième vague épidémique. 14 744 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés mercredi, et plus de 1 500 personnes sont en situation critique, dans des unités de soins intensifs.

Par ailleurs, 330 personnes sont mortes du Covid-19 ces dernières 24h, un record depuis le début de la pandémie dans le pays. Parmi elles, 303 n'avaient pas été vaccinées. Quant aux patients vaccinés décédés, ils étaient âgés de 48 à 90 ans et présentaient des pathologies préexistantes. Aujourd'hui, seuls 29% des Roumains ont reçu au moins une dose de vaccin, l'un des taux les plus bas de l'Union Européenne, juste après la Bulgarie.

Lettonie

La Lettonie aussi fait face à une quatrième vague particulièrement difficile. Jeudi, 1 752 nouvelles contaminations ont été enregistrées, le deuxième chiffre le plus haut depuis le début de la pandémie dans le pays.

Pour faire face à cette situation, le gouvernement letton a annoncé la mise en état d'urgence du système de santé. Les établissements pourront donc disposer plus librement de leur ressource, et rappeler par exemple leur soignants de leurs congés

Russie

Cette nouvelle flambée épidémique touche également la Russie. Le pays a enregistré depuis mercredi plus de 900 décès quotidiens, une première depuis le début de la pandémie. La Russie déplore au total plus de 213 000 décès, un record européen. Mais ce chiffre serait bien en deçà de la réalité, selon l'institut de statistique Rosstat, qui faisait état de plus de 350 000 décès à la fin juillet

Aujourd'hui, seuls 30% des Russes ont reçu au moins une dose de vaccin, la population se montrant très méfiante vis à vis des sérums russes, notamment le Spoutnik V. Les Russes demandent désormais l'ouverture de leur pays aux vaccins étrangers. Vladimir Poutine s'y est dit favorable, même si, pour l'heure, aucune mesure n'a été mise en place.

Finlande

En Finlande enfin, c'est le vaccin Moderna qui fait parler de lui. Après la Suède, le pays a décidé de suspendre son utilisation pour les hommes de moins de 30 ans. Selon une étude, pas encore publiée, cette population aurait un risque légèrement accru de développer une myocardite (inflammation du muscle cardiaque).

En juillet dernier, l’Agence européenne des médicaments avait déjà estimé que les myocardites et les péricardites (inflammation de la membrane recouvrant le cœur) devaient être considérées comme un effet indésirable très rare, survenant en particulier chez les jeunes homme après l’administration de la deuxième dose du vaccin Pfizer ou Moderna. L'agence avait toutefois souligné que le rapport bénéfices-risques restait largement favorable à la vaccination.