DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Des conditions climatiques extrêmes recréées dans un laboratoire pour tester leurs impacts

Access to the comments Discussion
Par euronews avec AP
euronews_icons_loading
Centre TERRAXCUBE EURAC RESEARCH à Bolzano en Italie
Centre TERRAXCUBE EURAC RESEARCH à Bolzano en Italie   -   Tous droits réservés  AP Photo
Taille du texte Aa Aa

S'entraîner aux gestes qui sauvent dans des conditions extrêmes. Plus besoin de grimper pendant des heures sur les plus hauts sommets de la planète. A Bolzano en Italie, ce centre de recherche est capable de générer des conditions et des températures extrêmes, de -40 degrés à +60. Objectif : tester la réaction des organismes et des objets.

"Dans ces salles, nous pouvons accélérer le temps ou exposer des organismes biologiques, qui peuvent être des plantes ou d'autres petits organismes, à des conditions climatiques extrêmes, en termes de température, d'altitude, d'humidité et ainsi de suite, pour comprendre comment ils se comportent face aux changements climatiques" explique Christian Steurer, Chef du centre, terraXcube, Eurac Research.

Ici on simule la congélation de cette cabine de tracteur. Les chercheurs vont ensuite mesurer la vitesse à laquelle le verre va être dégivré. Des informations importantes pour les constructeurs.

"Les entreprises travaillent ensemble avec des instituts, des instituts de recherche, avec des startups et c'est en fait le message que nous voulons donner : unissons nos forces pour accélérer le changement et pour sauver la planète" souligne Vincent Mauroit, Directeur de l'innovation et du transfert de technologie, NOI Techpark Alto Adige.

Ce centre de recherche compte plus de 400 scientifiques et regroupe quatre universités, 40 entreprises privées, 30 start-up et 40 laboratoires.