This content is not available in your region

Député britannique poignardé à mort : l'enquête confiée aux services anti-terroristes

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Le député conservateur britannique David Amess
Le député conservateur britannique David Amess   -   Tous droits réservés  RICHARD TOWNSHEND/AFP

Sir David Amess, député conservateur britannique, est décédé après avoir été agressé au couteau près de Londres. L'enquête a été confiée aux services antiterroristes.

Les faits se sont produits alors que le parlementaire assurait une permanence dans une église méthodiste de sa circonscription à Leigh-on-Sea, à l'est de Londres. Cette permanence sa permanence parlementaire était l'occasion de rencontrer ses administrés.

David Amess a été poignardé à plusieurs reprises, selon les médias britanniques.

Les secours ont été rapidement dépêchés sur les lieux, pour prodiguer les premiers soins au parlementaire, alors blessé. Mais il a succombé à ses blessures.

Il était âgé de 69 ans.

Services antiterroristes

Sur Twitter, la police locale a annoncé l'arrestation d'un individu, de 25 ans, précisant qu'elle ne recherche "personne d'autre". Un couteau a été retrouvé sur place, a ajouté la police.

L'enquête a été confiée aux services antiterroristes, a annoncé vendredi soir la police.

« Il reviendra aux enquêteurs d'établir si c'était ou non un acte terroriste », a indiqué le chef de la police locale.

Le souvenir de Jo Cox

Les réactions politiques ont immédiatement afflué, dans un pays marqué par l'assassinat en pleine rue en 2016 de la députée europhile Jo Cox une semaine avant le référendum sur le Brexit par un sympathisant néo-nazi.

"Nos cœurs sont très choqués et tristes aujourd'hui, après la disparition du député Davis Amess, qui a été tué lors de sa permanence parlementaire, dans une église, après presque 40 ans au service" de ses administrés et du Royaume-Uni, a déclaré Boris Johnson dans une brève intervention télévisée.

"Des questions se posent à juste titre sur la sécurité des élus de notre pays", a souligné la ministre de l'Intérieur Priti Patel, indiquant qu'elle y répondrait "le moment venu".

"Horrible, tragique nouvelle", a réagi sur Twitter le ministre des Transports Grant Shapps, qui a rendu hommage à un "vrai parlementaire qui a perdu la vie en servant ses administrés".

"Nouvelle horrible et profondément choquante", avait tweeté le chef de l'opposition travailliste Keir Starmer à l'annonce de l'agression, adressant ses pensées au député, ses proches et ses collaborateurs.