This content is not available in your region

Face à leur prolifération, les hippopotames de Pablo Escobar sont stérilisés

Access to the comments Discussion
Par Stephane Hamalian  & Euronews  avec A¨P / AFP
euronews_icons_loading
Deux hippopotames, le 4 février 2021, photographiés dans le lac de l'ancienne hacienda de Pablo Escobar, Puerto Triunfo, Colombie
Deux hippopotames, le 4 février 2021, photographiés dans le lac de l'ancienne hacienda de Pablo Escobar, Puerto Triunfo, Colombie   -   Tous droits réservés  Fernando Vergara/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.

L'héritage de Pablo Escobar continue de troubler la Colombie. Il y a le trafic de drogue ... mais également les hippopotames.

Le baron de la drogue avait construit un zoo dans son immense hacienda, composé d'une multitude d'animaux exotiques. Mais 28 ans après la mort du célèbre trafiquant, abattu par la police, les hippopotames causent de nombreux problèmes à l'État colombien, propriétaire du site, devenu un parc à thème.

Livrés à leur sort, les animaux se sont reproduits, jusqu'à atteindre 80 individus, causant de nombreux dommages à l'écosystème local. Pour tenter de remédier à ce problème, une campagne de stérilisation a été lancée, en collaboration avec des scientifiques américains. Mais le responsable de cette opération, David Echeverry, admet qu'elle ne sera pas suffisante.

"Si la stérilisation peut être une alternative pour les empêcher de continuer à se reproduire, au moins nous atténuerons le problème" indique-t-il. "Bi_en que ce ne soit pas la solution, elle contribue largement à réduire la présence des hippopotames dans la nature_".

Sur ces 80 hippopotames 24 ont déjà été stérilisés à l'aide d'un fusil à fléchettes. Le médicament est efficace sur les mâles et les femelles, et coûte moins cher qu'une intervention chirurgicale. Mais selon les experts, trois doses sont nécessaire pour que le produit agisse efficacement.

Le reste des animaux, comme les flamants roses, les girafes, les zèbres et les kangourous, ont été vendus à des zoos. Cet héritage laissé par les narcotrafiquants a donné naissance au plus grand troupeau d'hippopotames hors d'Afrique, et a entraîné un profond déséquilibre des écosystèmes de la région.