This content is not available in your region

Syrie : une attaque à la bombe tue au moins 13 personnes à Damas

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Un pompier syrien sur le site des explosions, éteignant le feu du bus militaire, Damas, Syrie, 20 octobre 2021
Un pompier syrien sur le site des explosions, éteignant le feu du bus militaire, Damas, Syrie, 20 octobre 2021   -   Tous droits réservés  Agence officielle syrienne SANA via AP

Deux bombes ont explosé près d'un bus militaire à l'heure de pointe tôt ce matin dans la capitale syrienne. Une attaque qui a causé la mort d'au moins 14 personnes et en a blessé plusieurs autres.

La télévision d'État syrienne a montré les images de ce bus calciné dans le centre de Damas, à un carrefour, sous un pont. Une troisième bombe a été découverte et démantelée dans la même zone, toujours selon la télévision d'État qui indique que personne n'a revendiqué l'attaque.

Les attaques de ce type à Damas sont devenues rares ces dernières années, depuis que les forces gouvernementales ont conquis des banlieues autrefois tenues par les insurgés.

"C'est un acte lâche", a déclaré le commandant de la police de Damas, le général Hussein Jumaa, à la télévision publique, ajoutant que les forces de police avaient immédiatement bouclé la zone et s'étaient assurée qu'il n'y avait plus de bombes. Il a exhorté la population à informer les autorités de tout objet suspect qu'elle verrait.

Le commandant de la police Jumaa a déclaré qu'un des blessés avait succombé à ses blessures plus tard dans la matinée mercredi.

En août, les médias d'État syriens avaient déclaré qu'un court-circuit avait déclenché une explosion dans le réservoir de gaz d'un bus transportant aussi des soldats, faisant un mort et trois blessés.

Les forces du président Bachar Assad contrôlent désormais la majeure partie de la Syrie. Le conflit en Syrie, qui a débuté en mars 2011, a fait plus de 350 000 morts et déplacé la moitié de la population du pays, dont cinq millions de réfugiés à l'étranger.

10 ans plus tard, il y a plus de 13 millions de Syriens qui ont besoin d'aide humanitaire et presque 90 % d'entre eux vivent sous le seuil de pauvreté selon l'émissaire onusien pour la Syrie, Geir Pedersen.

Sources additionnelles • AP