EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Varsovie accuse des soldats bélarusses d'être entrés en Pologne et parle d'une provocation

Varsovie accuse des soldats bélarusses d'être entrés en Pologne et parle d'une provocation
Tous droits réservés Czarek Sokolowski/The Associated Press
Tous droits réservés Czarek Sokolowski/The Associated Press
Par Euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des soldats bélarusses seraient entrés avec leurs armes en territoire polonais, Varsovie parle de "provocation" et convoque le chargé d'affaire du Bélarus.

PUBLICITÉ

Vives tensions à la frontière entre la Pologne et le Bélarus après ce que les services spéciaux polonais qualifient de "provocation" orchestrée par le régime d'Alexandre Loukachenko.

Des soldats bélarusses auraient franchis armés et sans autorisation la frontière polonaise.

Varsovie annonce avoir convoqué le chargé d'Affaire du Bélarus.

L'incident aurait eu lieu dans la nuit du premier au deux novembre.

Stanislaw Zaryn, porte-parole des forces spéciales polonaises : "L'action était rapide, la visibilité limitée, nous n'avons pas pu identifier à quelle unité ils appartenaient. Nous avons essuyé une nouvelle provocation agressive du Bélarus".

Depuis plusieurs mois, Varsovie accuse Minsk de faire venir des migrants du Moyen-Orient jusqu'à la frontière polonaise en représailles aux sanctions européennes à l'encontre du Bélarus.

Michal Tokarczyk, garde-frontière polonais : "La semaine dernière, nous avons enregistré plusieurs tentatives de franchissement de la frontière par la force. Pire encore, nous observons un comportement de plus en plus agressif d'étrangers qui ne veulent pas toujours franchir la frontière, mais, parfois, lancent des projectiles, les gardes-frontières et les soldats polonais."

Les migrants qui traversent la frontière européenne en Pologne racontent souvent avoir été forcés de traverser la frontière par les autorités biélorusses.

Début octobre, Varsovie avait déjà convoqué le chargé d'affaires bélarusse après avoir indiqué que des soldats polonais avait été visés des tirs en provenance du Bélarus.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pologne : un mort dans l'explosion d'une usine d'armement

Donald Tusk en campagne pour inciter les Polonais à aller voter

Pourquoi le projet de coalition conservatrice PPE-CER pourrait-il s'effondrer en Pologne ?