This content is not available in your region

Sur le front du Covid-19 en Europe : les Russes affluent en Croatie pour se faire vacciner

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Transfert de patients roumains atteint de forme de grave de Covid-19 vers l'Allemagne, novembre 2021
Transfert de patients roumains atteint de forme de grave de Covid-19 vers l'Allemagne, novembre 2021   -   Tous droits réservés  ANDREI PUNGOVSCHI/AFP or licensors

Des nouvelles de la crise sanitaire à travers l'Europe : des patients roumains ont été évacués en Italie, des citoyens russes viennent de plus en plus en Croatie pour se faire vacciner et pouvoir de nouveau voyager. Tour d'horizon de la solidarité européenne en action dans la crise sanitaire.

Évacuation de patients roumains en Italie

Quatre patients roumains atteints de formes graves de Covid-19 ont été envoyés par avion en Italie mercredi pour y être soignés. D'autres pays européens, comme l'Allemagne et la Hongrie, ont proposé leur aide, conscients que le système de santé roumain est sur le point de s'effondrer.

Au cours des dernières 24 heures, la Roumanie a enregistré plus de 400 décès.

Vadim Ghirda/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Équipe médicale refermant et scellant le cercueil d'un patient mort du Covid-19 dans la morgue de l'hôpital universitaire de Bucarest, Roumanie, 8 novembre 2021Vadim Ghirda/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.

Afflux de Russes en Croatie

Phénomène récent, conséquence de la réouverture des frontières aériennes des États-Unis, la Croatie est devenue une destination populaire auprès des Russes. Ils sont de plus en plus nombreux à choisir Zagreb pour recevoir l'un des vaccins approuvés pour voyager. Le vaccin russe Spoutnik V n'ayant pas été validé ni par les autorités de santé européennes et américaines, ni par l'OMS.

Valentino Rajkovic, coordinateur de la protection civile du principal centre de vaccination de Zagreb :

"Non seulement les Russes, mais tous les étrangers, viennent se faire vacciner ici ; il y a une file d'attente spéciale, mais ce sont surtout des Russes qui sont en transit pour une seule journée en Croatie. Ils obtiennent une confirmation de vaccination ici et après 14 jours, ils reçoivent des certificats européens-Covid."

Darko Bandic/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Des citoyens russes attendent leur vaccination contre le Covid à Zagreb, Croatie, 9 novembre 2021Darko Bandic/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved

"No Jab, no Job"

Au Royaume-Uni, "no jab, no job", le couperet du 11 novembre est tombé pour le personnel des maisons de retraites et d'aide à domicile. 32 000 employés n'ont pas été vaccinés et vont donc perdre leur emploi, laissant les maisons de retraite, déjà en manque de personnel, en difficulté. Le gouvernement britannique n'a pas voulu repousser la date limite de double vaccination.

Le secteur est déjà confronté à une pénurie de 105 000 travailleurs, selon le ministère britannique de la Santé et des Affaires sociales. Il compte actuellement un effectif rémunéré de 1,5 million de personnes, sans parler des bénévoles.

En revanche, concernant le personnel du service de santé public, déjà vacciné à plus de 86 %, cela deviendra obligatoire à partir du mois d’avril 2022. Le gouvernement, dans ce cas-là, s'est donné du temps pour éviter de fragiliser les hôpitaux cet hiver.

Marchés de Noël ?

Et puis en Allemagne, conséquence économique et sociale de la pandémie, les célèbres marchés de Noël risquent d'être annulés pour la deuxième année consécutive en raison de l'augmentation des cas de Covid-19.

En France, à Strasbourg, le marché de Noël, qui rassemble habituellement 2 millions de personnes, devrait être maintenu avec des restrictions sanitaires.

Sources additionnelles • AP, AFP