La police italienne cible les antivax

Image de la police italienne
Image de la police italienne Tous droits réservés AP police italienne handout
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La police italienne annonce avoir mené des perquisitions chez 17 extrémistes qui avaient incité à commettre des crimes.

PUBLICITÉ

En Italie, la police a perquisitionné les domiciles de 17 extrémistes anti-vaccins. Ils sont soupçonnés d'avoir incité à commettre des crimes contre des personnalités des institutions publiques italiennes, comme le premier ministre Mario Draghi.

L'opération de lundi est liée à une enquête sur les menaces proférées dans la discussion "Basta Dittatura" sur l'application Telegram. Un tchat qui a été fermé depuis en raison de son contenu.

Plusieurs manifestations récentes contre le Pass sanitaire, le "Green Pass" ont tourné à la violence et provoqué des perturbations massives dans de nombreuses villes italiennes.

Sources additionnelles • AP, AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des milliers d'agriculteurs italiens manifestent pour la protection du Made in Italy

Un homme suspecté d'être membre actif du groupe Etat islamique arrêté en Italie

Matteo Salvini survit à une motion de défiance sur ses liens avec Moscou