EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Lumière verte : des bénévoles polonais affichent leur hospitalité en faveur des migrants

Lumière verte disposée à l'extérieur d'une maison polonaise pour indiquer son soutien aux migrants
Lumière verte disposée à l'extérieur d'une maison polonaise pour indiquer son soutien aux migrants Tous droits réservés DKDR
Tous droits réservés DKDR
Par Anne Devineaux avec AFP, Eurovision
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

🟢 A la frontière entre la Pologne et le Bélarus, des bénévoles polonais manifestent leur hospitalité en faveur des migrants en affichant une lumière verte devant leur maison.

Alors que des milliers d'hommes, femmes et enfants restent bloqués à la frontière entre la Pologne et le Bélarus, les habitants de la région s'organisent pour leur proposer une aide d'urgence.

PUBLICITÉ

Une lumière verte signe d'espoir dans la nuit. Elle s'adresse aux migrants pris au piège dans le no man's land de la frontière entre la Pologne et le Bélarus. Ce signal leur indique qu'il s'agit d'un lieu où ils peuvent recevoir de l'aide.

L'initiative d'un homme

L'avocat polonais Kamil Syller qui vit dans cette zone a initié ce projet pour apporter un soutien d'urgence aux réfugiés. Des biens de première nécessité sont distribués. Le juriste enveloppé dans son anorak gris, explique : "nous avons des vêtements chauds et des chaussures. Et voici un pack avec de la nourriture et quelque chose qui sert à purifier l'eau".

A travers les réseaux sociaux, des messages ont été passés dans plusieurs langues expliquant aux migrants la signification de cette lumière verte.

Une idée qui ne fait pas consensus

L'objectif n'est pas d'encourager ces derniers à poursuivre leur route, expliquent les porteurs du projet, mais simplement de leur offrir une chance de survie.

Mais tous les habitants ne sont pas du même avis. Eugeniusz Ostapczuk, aubergiste, fulmine : "ils détruisent nos frontières. Ils détruisent la Pologne. Quelqu'un les a conduit ici. Vous pouvez voir qu'il y a des soldats bélarusses".

La mobilisation de bénévoles locaux est une lueur d'humanité mais qui reste insuffisante face à l'ampleur des besoins. Les organisations internationales attendent un feu vert pour pouvoir intervenir dans la région.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Crise migratoire : la pression sur le Bélarus augmente encore

L'UE renforce son arsenal de sanctions contre le Bélarus

Le Bélarus assure vouloir rapatrier des exilés mais l'UE reste dubitative