This content is not available in your region

Doses de rappel, confinements partiels... L'Europe renforce les mesures barrières face au Covid-19

Access to the comments Discussion
Par Julien Pavy  avec AFP
euronews_icons_loading
Doses de rappel, confinements partiels... L'Europe renforce les mesures barrières face au Covid-19
Tous droits réservés  Klaus-Dietmar Gabbert/(c) dpa-Zentralbild

La lutte contre le Covid-19 en Europe franchit une nouvelle étape après le feu vert accordé ce jeudi par l'Agence européenne des médicaments à la vaccination des enfants dès l'âge de 5 ans.

Feu vert de l'EMA à la vaccination des enfants dès 5 ans

Ils pourront recevoir deux doses du vaccin Pfizer espacées d'au moins trois semaines, chacune des injections équivalant à un tiers de celles administrées aux personnes plus âgées, précise le régulateur européen.

Jusqu'à présent, seules les personnes âgées de plus de 12 ans étaient autorisées se faire vacciner contre le Covid-19 en Europe. Avant l'Union européenne, les États-Unis, le Canada et Israël avaient déjà ouvert le vaccin aux plus jeunes.

Les pays de l'UE intensifient leur campagne de rappel

Ce feu vert de l'EMA intervient sur fond de flambée épidémique en Europe, notamment en Allemagne, pays le plus touché avec près de 80 000 cas quotidien selon les derniers bilans.

Dans ce contexte sensible, la plupart des pays du continent renforcent leurs mesures sanitaires et accélèrent leur campagne de rappel vaccinal. C'est le cas de l'Italie, mais aussi de la France, où le délai de la dose de rappel pour tous les adultes a été ramené de six à cinq mois après la dernière injection.

Conséquence, les plateformes de rendez-vous sont prises d'assaut. Il en va aussi de la validité du pass sanitaire qui ne sera plus accepté en France sept mois après la dernière dose.

La Commission européenne, de son côté, a recommandé aux 27 pays d'administrer une dose de rappel au plus tard neuf mois après une première vaccination complète.

Un nouveau variant sud-africain

Le Covid-19 a déjà causé la mort de plus d'1,5 million de personnes en Europe et pourrait en faire 700 000 autres d'ici le printemps sur le continent, selon les sombres estimations de l'OMS.

D'autant que de nouveaux variants menacent toujours. L'un d'eux vient d'être découvert en Afrique du Sud. Il pourrait être à l'origine de l'augmentation "exponentielle" des contaminations ces dernières semaines dans le pays.

A ce stade, les scientifiques ne sont pas certains de l'efficacité des vaccins anti-Covid contre cette nouvelle forme du virus.