This content is not available in your region

Divine Grace : une nouvelle compétition de gymnastique rythmique qui se veut plus spectaculaire

Par euronews
euronews_icons_loading
Divine Grace : une nouvelle compétition de gymnastique rythmique qui se veut plus spectaculaire
Tous droits réservés  Euronews

Moscou accueille "Divine Grace", le tout premier tournoi international expérimental de gymnastique rythmique qui se veut plus exigeant et plus spectaculaire.

Cet événement sportif est l'œuvre de la championne olympique russe Alina Kabaeva, et c'est grâce à sa fondation caritative "Alina Kabaeva" que ce projet audacieux a pu se concrétiser.

Les gymnastes les plus titrées de ces dernières années, comme Lori Fung, Ekaterina Serebryanskaya, Alexandra Timoshenko, Yulia Barsukova, Evgeniya Kanaeva et Margarita Mamoune, ont soutenu l’idée de créer cette nouvelle compétition, et ont assisté au tournois en tant qu’invitées d'honneur.

"Je suis ravie de vous accueillir à Divine Grace, notre tout premier tournoi international expérimental de gymnastique rythmique. Je remercie les athlètes des 13 pays, qui ont pris le temps de se préparer et venir ici pour relever le défi", a déclaré Alina Kabaeva lors de la cérémonie d'ouverture.

Une compétition "plus difficile et plus spectaculaire"

Les 13 gymnastes qui participent au tournoi, concourent dans une compétition générale composée des quatre engins : le ballon, le cerceau, le ruban et les massues.

euronews
Les différentes épreuves de la gymnastique rythmiqueeuronews

La compétition se déroule conformément aux règlements de 2001 à 2005, ainsi qu'à ceux qui entreront en vigueur à partir de 2022.

Cette association des règles permet d'accorder une plus grande attention à la difficulté d'exécution des éléments corporels, mais aussi à l'aspect artistique.

Alina Kabaeva, explique comment l'idée de créer une nouvelle compétition lui est venue: "En réalité, j'ai eu l’idée il y a longtemps. Lorsque je regardais les JO de Rio, j'ai remarqué que quelque chose n'allait pas. Mais je n'arrivais pas à comprendre quoi, et je me suis rendu compte que les règles de la gymnastique rythmique avaient été fortement simplifiées. Les éléments difficiles avaient été supprimés et, par conséquent, la gymnastique rythmique a cessé d'être aussi spectaculaire qu’avant".

La championne russe domine la compétition

La Russe, Lala Kramarenko, championne du monde chez les juniors, a pris la tête de la compétition générale avec la première épreuve du cerceau. Elle a exécuté son enchaînement complet sans faute et a obtenu 36,65 points.

Avec 4 points de retard, la Biélorusse Anna Kamenshikova est deuxième, suivie de la Mexicaine Marina Malpica.

euronews
Lala Kramarenkoeuronews

À l’épreuve du ballon, une fois de plus, personne ne s'est montré à la hauteur de la représentante russe, qui a même réalisé un élément qui porte son nom. Avec 71,95 points à la fin de la première journée, elle a creusé l'écart avec toutes les autres concurrentes.

Après les deux épreuves, la Biélorusse Anna Kamenshikova occupe la deuxième place. Tandis que la Géorgienne Ketevan Arbolishvili, grâce à son enchaînement au ballon, a réussi à se hisser à la troisième place.