This content is not available in your region

De Delta à Omicron : 2021 sous le spectre des vagues de Covid-19

Access to the comments Discussion
Par Lena Roche
euronews_icons_loading
Review 2021
Review 2021   -   Tous droits réservés  euronews

Janvier 2021, un an après le premier mort officiel du Covid-19, presque toute l’Europe se confine et renforce ses restrictions. Seule bonne nouvelle : l’approbation par l’Agence européenne des médicaments des vaccins de Pfizer BioNtech, Moderna et AstraZeneca.

Le personnel soignant, les personnes âgées et les plus fragiles sont les premiers à recevoir une injection. Mais la campagne de vaccination démarre mollement dans l’Union européenne, ralentie par des ruptures dans la chaîne d’approvisionnement.

En Inde, les ravages du variant Delta

Pendant ce temps, le variant Delta, détecté pour la première fois en Inde fin 2020, fait des ravages. Les hôpitaux sont débordés et partout l’oxygène manque. Une seconde vague au lourd bilan humain dans le second pays le plus peuplé du monde. Bientôt le variant Delta, plus contagieux que la souche originale se répand rapidement à travers la planète.

En juin, le Parlement européen donne son feu vert à un certificat anti-Covid européen. Il prouve la vaccination, la guérison d’une infection au Covid, ou un test de dépistage négatif. Objectif : faciliter la libre circulation entre les pays de l’UE. Au fil du temps, la plupart des Etats membres vont introduire un pass sanitaire, conditionnant l’accès à certains lieux ou événements.

Colères et théories du complot

Des dizaines de milliers de personnes s’indignent de ces mesures lors de manifestations dans de nombreuses villes européennes. Le mouvement anti-vax se nourrit d’une méfiance plus globale à l’encontre des gouvernements, et des théories du complot sont colportées par certaines organisations, notamment d’extrême-droite.

"Freedom Day"

Puis les restrictions s’allègent. En juillet, le Royaume-Uni célèbre le « Freedom Day ». L’ambiance est au beau fixe. A la fin du mois d’août, l’Union européenne franchit une étape importante. 70% des adultes sont entièrement vaccinés.

"La pandémie n'est pas terminée"

"Mais la pandémie n’est pas terminée, nous devons rester vigilants. Il faut donc avant tout, que beaucoup plus d’Européens se fassent vacciner rapidement pour éviter une nouvelle vague d’infections et stopper émergence de nouveaux variants", met en garde la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

A l’automne, l’Europe redevient l’épicentre de la pandémie. Les cas de Covid-19 explosent dans les pays d’Europe de l’Est où les taux de vaccination sont faibles. Mais l’Allemagne et l’Autriche sont également en difficulté. La plupart des personnes en soins intensifs ne sont pas vaccinées.

"Omicron" en Afrique du Sud

Omicron fait son apparition en novembre. Ce nouveau variant est identifié pour la première fois en Afrique du Sud. Encore méconnu, il apparaît déjà dangereux car hautement transmissible. Pour le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, c’est un signal d’alarme sur l’inégalité d’accès aux vaccins.

Une troisième dose apparaît déjà nécessaire, tandis que les laboratoires travaillent à un vaccin spécifique contre Omicron, qui devrait être prêt pour le printemps 2022.