This content is not available in your region

Finlande : le réacteur EPR a (enfin) démarré

Access to the comments Discussion
Par Vincent Coste  avec AFP
Le réacteur EPR, au premier plan, de la centrale nucléaire d'Olkiluoto
Le réacteur EPR, au premier plan, de la centrale nucléaire d'Olkiluoto   -   Tous droits réservés  TVO

C'est un lancement qui s'est fait attendre. Le réacteur nucléaire EPR d'Olkiluoto en Finlande a démarré cette nuit pour la première fois, a annoncé mardi l'exploitant de la centrale, après 12 ans de retard.

Après le démarrage à 3h22 locales, soit 1h22 heure de Bruxelles, du réacteur construit par le groupe français Areva, rebaptisé depuis Orano. La production d'électricité de ce réacteur de troisième génération doit commencer à environ 30% de sa puissance en janvier, avant une mise en service normale en juin, indique l'énergéticien finlandais TVO dans un communiqué.

"Le moment du démarrage a été historique. La dernière fois qu'un réacteur a été lancé en Finlande remonte à il y a plus de 40 ans, et même en Europe cet évènement remonte à environ 15 ans", souligne l'exploitant de la centrale d'Olkiluoto, en référence au lancement d'un réacteur en Roumanie en 2007.

Au terme de ce chantier lancé en 2005 dans le sud-ouest de la Finlande, devenu pour Areva un chemin de croix miné par les retards et les dérives financières, l'EPR finlandais va devenir le plus puissant réacteur en opération en Europe.

Le coût du chantier, qui avait été estimé au alentour de 3 milliards d'euros, a nécessité pratiquement 10 milliards d'euros, selon le quotidien français Le Monde.

ANNE HAUTEFEUILLE/AFP
Le réacteur EPR de la centrale d'Olkiluoto , en Finlande, alors en construction, le 16 mars 2010ANNE HAUTEFEUILLE/AFP

Avec une capacité de production de 1 650 mégawatts, il doit fournir environ 15% de la consommation du pays nordique. La centrale d'Olkiluoto est déjà pourvue de deux réacteurs d'ancienne génération, d'une capacité de 860 MW chacun.

"Ce moment restera pour toujours comme la démonstration de la persistance de notre travail pour mettre en service notre nouveau réacteur", a déclaré Marjo Mustonen, vice-président de TVO, saluant "_la plus grande contribution de la Finlande pour le clima_t".

Après le chargement du combustible dans le réacteur en mars, le gendarme finlandais du nucléaire avait autorisé le démarrage du réacteur la semaine dernière.

Conçu pour relancer l'énergie nucléaire après la catastrophe de Tchernobyl en 1986, notamment grâce à une considérable structure de béton, l'EPR a rencontré d'importants problèmes de construction, notamment en Finlande et à Flamanville en France. Sur le site normand, le réacteur devrait, au mieux mis en service d'ici à 2023. Au Royaume-Uni, deux réacteurs EPR de 1 650 MW sont actuellement en construction sur le site de la centrale nucléaire d'Hinkley Point. Le premier devrait, selon le compagnie française EDF en charge des travaux, produire de l'électricité à partir de juin 2026.

Seuls deux réacteurs EPR étaient jusqu'à présent entrés en fonctionnement dans le monde, ceux de la centrale de Taishan en Chine. Leur construction avait débuté après celle d'Olkiluoto-3, premier réacteur nucléaire à avoir été commandé dans l'Union européenne depuis Tchernobyl.