This content is not available in your region

En France, les débats ont été houleux à l'Assemblée nationale autour du pass vaccinal

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP, AP
euronews_icons_loading
Archives : le ministre français de la Santé Olivier Véran (à g.) / Le chef du parti La France Insoumise Jean-Luc Mélenchon (à dr.)
Archives : le ministre français de la Santé Olivier Véran (à g.) / Le chef du parti La France Insoumise Jean-Luc Mélenchon (à dr.)   -   Tous droits réservés  AP Photo

En France, les échanges ont été vifs à l'assemblée nationale autour du pass vaccinal.
Le gouvernement souhaiterait appliquer cette mesure dès la mi-janvier, pour contraindre les indécis à se faire vacciner.

En France, l'Assemblée nationale a commencé ce lundi l'étude du projet de loi créant le pass vaccinal.

Jusque-là, il fallait un pass sanitaire pour accéder aux restaurants ou aux activités de loisirs. Si le texte est adopté, cela signifie qu'il faudra justifier d'un schéma complet de vaccination.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a défendu ce texte, rappelant les chiffres inquiétants de la propagation de l'épidémie : deux cas positifs toutes les secondes.

L'objectif de ce texte de loi n'est pas de contraindre les libertés individuelles et collectives des Français. L'objectif de ce texte de loi, c'est de sauver des vies, c'est de protéger nos hôpitaux, de soulager la charge de travail de nos soignants.
Olivier Véran
Ministre français de la Santé

Mais le texte est vivement critiqué à l'extrême droite et à l'extrême gauche, notamment par La France insoumise.

Dorénavant, les contrôles sont partout, par délégation des officiers de police judiciaire sur n'importe quel policier.
Et voici maintenant que les gens qui servent dans les bars et les restaurants vont contrôler l'identité.
Mais dans quel monde allons-nous vivre à la fin ? Tout le monde va contrôler tout le monde ! Ça, c'est une société totalitaire !
Jean-Luc Mélenchon
Chef du parti "La France Insoumise"

Le gouvernement espère une entrée de vigueur de ce pass sanitaire à la mi-janvier.

Mesures à l'école

Pour enrayer la progression du virus, l'exécutif mise sur l'application du télétravail dans les entreprises ou encore sur le port du masque, notamment dans les écoles.
Il y a aussi la multiplication des tests pour suivre l'évolution des contaminations, et l'assouplissement des règles d'isolement.

Le souci des autorités est d'éviter une multiplication des arrêts de travail qui pourraient entraîner une paralysie du pays.