This content is not available in your region

Turquie : inflation record (+36% en un an) et chute de la monnaie

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP, AP
euronews_icons_loading
Archives : dans une bureau de change à Ankara (Turquie), le 23/11/2021
Archives : dans une bureau de change à Ankara (Turquie), le 23/11/2021   -   Tous droits réservés  Burhan Ozbilici/AP

En Turquie, la hausse des prix a atteint un record : +36% en un an.
Cette inflation va de pair avec l'effondrement de la monnaie, la livre turque.

En Turquie, les prix ne cessent de grimper depuis des mois, atteignant des niveaux records. Une inflation de 36% sur un an. Du jamais vu depuis vingt ans.

Cette hausse des prix pèse sur les ménages. Tout a augmenté : la farine, et donc le pain, mais aussi l'huile, la viande, et d'autres produits de première nécessité.

Cette inflation va de pair avec l'effondrement de la monnaie. En un an, la livre turque a perdu 45% de sa valeur face au dollar.

A la mi-décembre, le président Recep Tayyip Erdogan avait annoncé plusieurs mesures d'urgence. Cela a permis d'enrayer la débâcle. Mais l'effet n'a été que de courte durée. La spirale inflationniste a repris.

En fait, de nombreux économistes doutent de l'efficacité de la politique monétaire du président Erdogan.

Celui-ci milite pour une baisse des taux d'intérêt, afin de favoriser les exportations, et soutenir ainsi la croissance.

Erdogan et les marchés

Sauf que les marchés n'apprécient pas vraiment les interférences politiques, les destitutions de gouverneurs de la Banque centrale ou de ministre des Finances.

Sur le plan politique, cette instabilité économique fragilise le président. Pour autant, Recep Tayyip Erdogan a rejeté toute idée d'élections anticipées, comme le demande l'opposition.