This content is not available in your region

L'UE sur la ligne de front dans l'est de l'Ukraine

Access to the comments Discussion
Par Méabh Mc Mahon
euronews_icons_loading
L'UE sur la ligne de front dans l'est de l'Ukraine
Tous droits réservés  AP Photo

L'Union européenne est absente des négociations sur l'Ukraine qui ont lieu entre les Etats-Unis et la Russie à Genève. Mais elle est présente sur le terrain.

Le Haut représentant de l'UE Josep Borrell s'est rendu ce mercredi dans l'est de l'Ukraine, à Louhansk pour assurer le pays de son soutien.

Plein soutien à l'Ukraine

Lors d'une conférence de presse, au côté du ministre ukrainien des Affaires étrangères, il a déclaré que l'UE ferait tout ce qui est en son pouvoir pour aider Kiev face à l'agression russe, et il n'a pas caché son agacement quant aux pourparlers américano-russe.

"Toute discussion sur l'Ukraine doit impliquer l'Ukraine, tout d'abord. Et parler de la sécurité en Europe, ne peut se faire sans la consultation mais aussi sans la participation des Européens." a affirmé Josep Borrell.

Alors que des milliers de soldats russes se rassemblent à la frontière ukrainienne, Josep Borrel a reçu un accueil favorable de la part du gouvernement du pays. Il s'agit en effet de la première visite du chef de la diplomatie européenne dans la région du Donbass depuis 2014.

Peu d'espoir sur l'issue des négociations

Selon les observateurs, cette visite est importante pour rappeler la place de l'UE, mais ils ont peu d'espoir sur l'issue des négociations à Genève.

"Rien ne sortira de ces discussions." estime Cyrille Bret, membre de l'Institut Jacques Delors. "Ces discussions ne sont pas consacrées à l'Europe ; elles ne sont pas consacrées à l'Ukraine ; elles sont consacrées à des questions de politique intérieure. Elles sont là pour que Vladimir Poutine rappelle au peuple russe que la Russie est toujours une grande puissance."

La semaine prochaine, l'OTAN accueillera de hauts responsables russes dans le but de désamorcer la situation. De son côté, Moscou aura les discussions ce jeudi avec l'Ukraine, l'Allemagne et la France dans le cadre du format Normandie.