Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Voir ses proches, une mission impossible pour de nombreuses familles russo-ukrainiennes

Access to the comments Discussion
Par Loreline Merelle
euronews_icons_loading
Voir ses proches, une mission impossible pour de nombreuses familles russo-ukrainiennes
Tous droits réservés  Кадр из репортажа AFP

Avant le conflit, des familles russes prenaient régulièrement la route vers l'Ukraine pour voir leurs proches et s'arrêtaient prendre un café dans les derniers kilomètres à la buvette d'Alla Lavrova, juste avant la frontière.

Mais depuis le regain des tensions entre la Russie et l'Occident, passer cette frontière est quasi mission impossible.

Des familles séparées

Alla Lavrova déplore la situation. Elle aussi a de la famille en Ukraine.

"Maintenant mon frère et ma sœur ne peuvent plus venir nous voir pour Pâques, pour se rendre sur la tombe de nos parents, à cause de cette triste situation avec l'Ukraine. Ils ne sont pas autorisés à venir." affirme-t-elle.

"Je regrette profondément que de telles relations se soient développées entre la Russie et l'Ukraine. Au niveau des gens ordinaires, nous maintenons des relations bonnes, humaines. Mais les choses sont différentes à un plus haut niveau" explique Alla Lavrova.

Comme elle, de nombreux habitants de cette région ont des parents à Kharkov, la seconde plus grande ville d'Ukraine à seulement 30 kilomètres de la frontière avec la Russie.

L'inquiétude monte face à une nouvelle invasion

Beaucoup sont préoccupés à l'image de Vladimir Sidletskiy, retraité russe qui a une sœur dans une des régions de l'Est de l'Ukraine, contrôlées par les séparatistes.

"Bien sûr, nous sommes inquiets peur elle. Nous lui avons dit : "Viens chez nous ! " mais elle ne veut pas, elle dit : "On va passer au travers. Nous avons survécu en 1941, nous allons survivre à ça aussi."

Ces derniers mois, la Russie a déployé des dizaines de milliers de soldats aux frontières de l'Ukraine, faisant craindre une invasion. Mais Moscou dément tout projet en ce sens.