Qui sont ces volontaires internationaux qui viennent combattre en Ukraine ?

Qui sont ces volontaires internationaux qui viennent combattre en Ukraine ?
Tous droits réservés Efrem Lukatsky/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Par Anelise Borges
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

"Aujourd'hui, l'Ukraine est la ligne de front de la lutte pour la démocratie, du combat pour l'idéologie occidentale", dit Justin Dee un combattant volontaire qui est venu des États-Unis pour rejoindre le camp ukrainien.

PUBLICITÉ

Depuis que la Russie a commencé à positionner ses troupes près de la frontière avec l'Ukraine. Des combattants volontaires viennent des quatre coins du monde pour prêter main-forte à Kiev.

Parmi eux, le jeune Américain Justin Dee qui a parcouru des milliers de kilomètres depuis son domicile new-yorkais pour rejoindre une guerre qui, selon lui, pourrait avoir des implications mondiales.

"Je suis ce conflit depuis 2014 où les Russes ont illégalement annexé la Crimée et depuis, je les vois s'ingérer progressivement dans les affaires d'autres pays, mettre leur nez partout. Depuis, ça s'est intensifié et je pense que c’est sur le point de recommencer. Je me suis donc dit que je devais venir ici pour aider le peuple ukrainien", explique Justin Dee.

Une présence qui n'a rien d'officiel

Justin Dee ne fait pas partie des 3000 soldats américains promis par le président Joe Biden. Sa présence ici n’a rien d’officiel.

"Aujourd'hui, l'Ukraine est la ligne de front de la lutte pour la démocratie, du combat pour l'idéologie occidentale. Je pense que si la Russie réussit à soumettre l'Ukraine, ils ne s'arrêteront pas là, ils continueront jusqu'à ce qu'ils subvertissent et manipulent tous les leaders mondiaux et en fassent leurs marionnettes. Et je suis là pour arrêter ça", raconte Justin Dee.

Comme d'autres soldats volontaires, Justin Dee a rejoint une unité de combattants étrangers présente en Ukraine depuis 2014 : la Légion géorgienne.

AP Photo
Justin Dee, 24 ansAP Photo

Un regain d’intérêt pour l'Ukraine

Avec le regain de tension, la légion a recommencé à attirer de nouveaux candidats.

"Il y a une semaine, nous avons commencé un nouveau processus de recrutement de soldats étrangers. En ce moment, il y a beaucoup de personnes qui postulent, et avec plus de 300 candidats, la Géorgie est encore une fois la première. En second arrivent les Américains, ensuite on a les Britanniques, les Australiens, les Italiens et les Allemands... Actuellement ce sont principalement de ces pays que viennent les volontaires pour rentrer dans la légion géorgienne", explique un des recruteurs de la Légion géorgienne.

Le nombre de combattants volontaires n'est pas communiqué

Le ministère ukrainien de la Défense ne communique pas sur le nombre d'étrangers actuellement impliqués aux côtés des forces armées du pays.

Mais officieusement, les soldats disent que ça a tendance à augmenter et qu’ils aimeraient voir officiellement les militaires occidentaux sur le terrain en Ukraine. 

Les Ukrainiens semblent plutôt ravis d’accueillir des volontaires comme Justin, et espèrent que d’autres le suivront.

Vadim Ghirda/AP
Soldat ukrainienVadim Ghirda/AP

"J'espère que ma présence ici envoie le message que le monde ne va pas rester les bras croisés, que même si leur gouvernement ne défend pas ce qui est juste, les citoyens de chaque pays sont prêts à le faire", fait savoir Justin Dee.

Depuis le déclenchement du conflit en 2014, des milliers de volontaires internationaux se sont déjà rendus en Ukraine pour prendre part aux combats.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : Macron à Moscou, Scholz à Washington

En cas de rupture du gaz russe "l'Europe en paierait le prix cher"

Crise ukrainienne : Américains et Russes renforcent leurs effectifs militaires