Ukraine : des "solutions concrètes" pour aboutir à une fin de crise Russie-Occident selon Macron

Les présidents français, Emmanuel Macron et Volodymyr Zelenski, lors de leur entretien à Kiev, le 8 février 2022
Les présidents français, Emmanuel Macron et Volodymyr Zelenski, lors de leur entretien à Kiev, le 8 février 2022 Tous droits réservés Service de presse de la présidence ukrainienne / AFP
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Après son déplacement la veille en Russie pour rencontrer Vladimir Poutine, le président français s'est entretenu ce mardi avec son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky.

PUBLICITÉ

Il est "possible de faire avancer les négociations" de paix entre la Russie et l'Ukraine. C'est ce qu'a affirmé le président français, Emmanuel Macron en déplacement à Kiev, lors de la conférence de presse conjointe avec son homologue ukrainien, Volodymyr Zelensky, à l'issue de l'entretien entre les deux dirigeants.

La veille, le locataire de l'Elysée s'était rendu à Moscou pour rencontrer le président russe, Vladimir Poutine. En arrivant en Ukraine ce mardi matin, Emmanuel Macron avait affirmé avoir "obtenu" des assurances du Kremlin "pour qu'il n'y ait pas d'escalade" supplémentaire dans la crise russo-occidentale liée à l'Ukraine.

A nouveau lors cette conférence de presse, le président français a jugé qu'il y a des "solutions concrètes" pour aboutir à une fin de crise Russie-Occident

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a lui indiqué s'attendre à la tenue prochaine d'un sommet avec les dirigeants russe, français et allemand sur la crise ukrainienne.

"Nous nous attendons à pouvoir tenir très prochainement des négociations des dirigeants (des pays) du format de Normandie", réunissant l'Ukraine, la Russie, la France et l'Allemagne pour le processus de paix dans l'est de l'Ukraine, a ainsi déclaré Volodymyr Zelensky lors de cette conférence de presse après près de trois heures de pourparlers dans un palais de Kiev avec le président français.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Comment Valeriia, une Ukrainienne de 17 ans, a échappé à un camp de rééducation russe

Ukraine : renforcer la sécurité énergétique face aux frappes russes

L'Ukraine visée par "plus de 40 missiles" en une nuit