This content is not available in your region

Iran : la Britannique Nazanin Zaghari-Ratcliffe bientôt libre?

Access to the comments Discussion
Par Camille Pauvarel  & Euronews
euronews_icons_loading
Nazanin Zaghari-Ratcliffe est détenue en Iran depuis 2016.
Nazanin Zaghari-Ratcliffe est détenue en Iran depuis 2016.   -   Tous droits réservés  HANDOUT/AFP

Une lueur d'espoir pour le sort de l'Irano-britannique Nazanin Zaghari-Ratcliffe. Une députée du nord de Londres a déclaré qu'elle aurait récupéré son passeport britannique et que des négociations seraient en cours à Téhéran.

L'ancienne cheffe de projet pour la branche philanthropique de la fondation Thompson-Reuters a été arrêtée en 2016 et condamnée à cinq ans de prison pour "complot visant à renverser la république islamique". Après avoir purgé sa peine, Nazanin Zaghari-Ratcliffe a été condamnée à une année supplémentaire de prison pour avoir participé à un rassemblement devant l'ambassade d'Iran à Londres en 2009. En mars 2020, elle a été autorisée à sortir avec un bracelet électronique en mars 2020 et a été assignée à résidence chez ses parents à Téhéran à cause de la pandémie de Covid-19.

En octobre dernier, son époux britannique a fait une grève de la faim suite à l’échec d'une procédure d'appel pour sa libération. Une action qu'il a interrompu après 21 jours à la demande de son épouse et pour leur fille. Richard Ratcliffe indique que sa femme est retenue à cause d'une dette de 467 millions d'euros réclamée par Téhéran à Londres que le Royaume Uni refuse de régler depuis l'éviction du Shah d'Iran en 1979.