Guerre en Ukraine : à Kyiv, vivre dans une nouvelle normalité

Guerre en Ukraine : à Kyiv, vivre dans une nouvelle normalité
Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Anelise Borges
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Vendredi, une nouvelle frappe a touché une zone résidentielle de la capitale ukrainienne. Reportage de notre envoyée spéciale.

PUBLICITÉ

Ce vendredi a été de nouveau marqué par un bombardement sur une zone résidentielle à Kyiv. "Ils ont tout bombardé. Les Russes sont nos frères, mais ils nous ont bombardé. Il y avait trois ambulances ici", déplore cette habitante de 81 ans

Les autorités locales affirment qu'un missile russe a frappé ces immeubles d'habitation, tuant au moins une personne et en blessant des dizaines d'autres. "Je ne sais pas quoi dire. Je veux seulement les maudire. Surtout Poutine", réagit cette autre habitante, blessée par des éclats.

Des métros et des bars ouverts

Durant la semaine écoulée, la capitale ukrainienne a été frappée à de multiples reprises, mais les habitants qui restent font de leur mieux pour continuer à vivre avec un semblant de normalité.

Dans une station de métro, certains cherchent à s'abriter suite au retentissement des sirènes signalant des raids, tandis que d'autres attendent simplement le métro. Si les services connaissent des perturbations, certains transports publics restent étonnamment opérationnels.

Une nouvelle normalité émerge

A Kyiv, des bars continuent aussi de fonctionner, comme ici le Buena Vista dans le centre de la capitale ukrainienne. Les clients sont au rendez-vous, malgré les combats qui se rapprochent, témoigne le gérant Eugene Petrichenka : "beaucoup de journalistes viennent ici et beaucoup de locaux aussi. Ils sont tous surpris que nous soyons ouverts et qu'ils puissent prendre un café comme ils le faisaient avant la guerre. Maintenant, nous allons commencer à faire cuire des croissants - nous allons avoir un four et ce sera encore plus confortable".

Une nouvelle sorte de normalité émerge lentement dans la capitale ukrainienne où la violence de la guerre est de plus en plus présente et aléatoire.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

A Kyiv, 1,5 million de tulipes en forme d'armoiries de l'Ukraine.

Joe Biden et Xi Jinping campent sur leurs positions au sujet de l'Ukraine

Kharkiv et Odessa visées par des frappes russes, la Crimée occupée ciblée par les Ukrainiens