Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Les Hongrois votent pour garder ou sortir Viktor Orban

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP, AP
Dernier meeting de campagne pour Viktor Orban
Dernier meeting de campagne pour Viktor Orban   -   Tous droits réservés  Petr David Josek/The Associated Press

Les Hongrois votent ce dimanche pour départager les deux candidats aux élections : 

  • Peter Marki-Zay d'un côté, le dirigeant de la coalition des six partis d'opposition. Ce maire issu de la droite conservatrice veut lutter contre la corruption qui gangrène le régime et sortir son pays et ses institutions de la dérive illibérale
  • Viktor Orban, le Premier ministre, au pouvoir depuis douze ans. Il se pose comme le garant de la paix et de la sécurité et veut protéger le pouvoir d'achat des Hongrois

Avant l'invasion russe en Ukraine, le pouvoir d'achat était le thème central de la campagne électorale, dans un pays frappé par l'inflation. Mais depuis le 24 février et le début de la guerre, les interventions des candidats tournent beaucoup autour de ce thème. 

Si Viktor Orban peut pourrait paraître affaibli, étant donné sa proximité avec Moscou et son amitié avec Vladimir Poutine, pas un sondage ne donne la victoire à la coalition. L'adversaire Peter Marki-Zay a déclaré qu'avec lui la Hongrie serait prête à livrer des armes à l'Ukraine, ce qui l'a fait passer pour un va-t-en-guerre. Orban reste donc favori des sondages, aidé par une propagande étatique.

Selon l'analyste Bulcsu Hunyadi, du Political Capital institute, "toutes les options sont encore sur la table". La mobilisation de dernière minute sera la clé de ce scrutin, dans lequel un demi-million d'électeurs (sur les presque dix millions que compte le pays) est encore indécis, a-t-il expliqué à l'AFP.

Mais les opposants au Premier ministre sortant craignent qu'il ne renouvelle son mandat. "Je suis sûre que le Fidesz va gagner, estime Tunde Maj, une retraitée de 70 ans. Tout simplement parce que notre peuple est malheureusement plus concerné par le prix du gaz que par ce qu'il se passe autour de nous et dans les pays voisins."

Le Fidesz va gagner, tout simplement parce que notre peuple est malheureusement plus concerné par le prix du gaz que par ce qu'il se passe autour de nous
Tunde Maj
retraitée hongroise