Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Les atrocités de Boutcha rappellent d'autres crimes de masse survenus en Europe

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Recueillement au cimetière de Vukovar, Croatie, le 18 novembre 2021
Recueillement au cimetière de Vukovar, Croatie, le 18 novembre 2021   -   Tous droits réservés  AP Photo

Le massacre de Boutcha en Ukraine rappelle des heures sombres en Europe, le Vieux continent ayant connu dans son histoire contemporaine d'autre crimes de masse.

Notamment à Srebrenica, en Bosnie Herzégovine. En juillet 1995, 8 000 bosniaques ont été tués par les forces serbes de Bosnie, sous le commandement du général Ratko Mladić. Après l'avoir assiégée pendant deux ans, les forces serbes sont entrées dans cette enclave. Et malgré la présence de casques bleus, la population civile n'a pas été défendue.

Après plusieurs années de cavales, Ratko Mladić et le chef de la branche politique des Serbes de Bosnie, Radovan Karadzic ont été condamnés à la prison à vie pour génocide.

Mais le premier grand massacre de la guerre des Balkans a eu lieu quatre ans plus tôt dans la ville croate de Vukovar. Après avoir conquis la ville, les troupes serbes ont déporté environ deux cents Croates qui s'étaient réfugiés dans l'hôpital local.

Ils ont été déplacés dans une ferme et ont été torturés avant d'être tués. Au moins 300 autres personnes ont péri.

Des années plus tard, l'ancien colonel Mile Mrksic, surnommé "le boucher de Vukovar", a été condamné à 20 ans de prison pour crimes de guerre.

D'autres crimes de masses ont été commis au début des années 2000, en Tchétchénie puis en 2008 en Géorgie lors de l'assaut manqué par l'armée géorgienne, qui tentait de reprendre le contrôle de l'Ossétie du sud.