This content is not available in your region

Guerre en Ukraine : Kiev accuse Moscou du massacre des civils, le Kremlin dément

Access to the comments Discussion
Par EURONEWS
euronews_icons_loading
Les secouristes s'attendent à découvrir de nombreux cadavres de civils
Les secouristes s'attendent à découvrir de nombreux cadavres de civils   -   Tous droits réservés  Andriy Andriyenko/The Associated Press

A Borodyanka, le massacre est de plus grande ampleur qu'àBoutcha, selon le président Volodomyr Zelensky. Les autorités ukrainiennes ont prédit que des découvertes plus horribles pourraient être faites dans les prochains jours après que les forces russes se soient retirées, laissant des bâtiments écrasés, des rues jonchées de voitures détruites et des pertes civiles croissantes qui ont été condamnées dans le monde entier. Les secouristes, accompagnés aujourd'hui par le ministre ukrainien de l'Intérieur, Denys Monastyrsky, s'attendent à découvrir de nombreux corps de civils.

Les Russes progressent vers l'Est

L'armée ukrainienne a déclaré samedi que les forces russes continuaient de se regrouper. Oleksandr Shputun, porte-parole de l'état-major général des forces armées ukrainiennes, a déclaré que Moscou était en train de remanier l'infanterie et les divisions blindées alors qu'elle intensifie l'attention sur les régions de Donetsk et Lougansk.

"La Russie recherchait toujours le "contrôle total" de la ville assiégée de Marioupol, dans le sud de Donetsk", précise le porte-parole. Il a affirmé que les forces ukrainiennes avaient repoussé sept offensives russes dans les deux régions hier, détruisant du matériel militaire, dont neuf chars et deux hélicoptères.

Guerre de de la communication

Le ministère russe de la Défense a publié des images pour démontrer que ses avions de chasse tirent bien sur des cibles militaires. Le ministère a affirmé avoir détruit un "char ukrainien opérant à partir d'une couverture de bâtiments industriels". Les autorités ukrainiennes et les responsables occidentaux ont accusé à plusieurs reprises les forces russes d'atrocités dans la guerre. 

"Selon des données vérifiées, le régime nationaliste de Kiev prépare une autre provocation pour accuser la Russie de massacres présumés de civils à Irpin, dans la région de Kiev. Je voudrais souligner le fait que des unités des forces armées russes ont quitté cette colonie ", riposte Igor Konashenkov, porte-parole officiel du ministère russe de la Défense. 

La Russie est notamment accusée de cibler des civils lors de la découverte d'atrocités dans les villes libérées ou d'attaques comme celles de la gare de Kramatorsk .