This content is not available in your region

Boutcha : des habitants témoignent de l'horreur

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Un homme près d'une fosse commune à Boutcha (Ukraine), le 3 avril 2022
Un homme près d'une fosse commune à Boutcha (Ukraine), le 3 avril 2022   -   Tous droits réservés  SERGEI SUPINSKY/AFP or licensors

Serhii, un employé municipal de la ville martyre de Boutcha, n'aurait jamais imaginé voir l'horreur de la guerre de si près.

Avant de pouvoir être placés dans des fosses communes, les cadavres jonchaient les rues, raconte-t-il.

Les troupes russes, qui occupaient la ville, n'auraient pas autorisé que les corps soient ramassés en dehors d'un certain périmètre :

"Quand nos gars sortaient de cette zone, les Russes tiraient sur leurs véhicules aux points de contrôle. Nos hommes ramassaient les corps à leurs risques et périls pour qu'ils ne soient pas dévorés par les chiens", relate Serhii.

Parmi les victimes, des hommes, des femmes, des personnes âgées... Le crime à Boutcha n'a fait aucune distinction. Les habitants sont horrifiés :

"Je ne souhaiterais pas cela, même à mon pire ennemi", raconte Liuba. "Une mère donne la vie et toute mère aujourd'hui lutte pour traverser l'épreuve que nous endurons. Ça fait mal. Cette blessure ne guérira jamais."

Des images satellites montrent une fosse commune où des dizaines de corps sont enterrés près de l'église de Bouctha.

La Russie nie toute responsabilité dans ces atrocités. Mais pour le gouvernement ukrainien, les auteurs de ces crimes ne font aucun doute.