This content is not available in your region

La guerre dans une "nouvelle phase", intensification de l'offensive russe dans l'est ukrainien

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP, AP
A g. : un Ukrainien blessé à Kramatorsk (est de l'Ukraine), le 19/04/2022 // A dr. : colonne de chars russes près de Marioupol, le 18/04/2022)
A g. : un Ukrainien blessé à Kramatorsk (est de l'Ukraine), le 19/04/2022 // A dr. : colonne de chars russes près de Marioupol, le 18/04/2022)   -   Tous droits réservés  AP Photo/Petros Giannakouris -- AP Photo/Alexei Alexandrov, File

55ème jour de guerre en Ukraine.

Moscou a déclaré avoir mené une dizaine de frappes dans l'est de l'Ukraine, au lendemain de l'annonce par Kiev d'une nouvelle offensive de l'armée russe dans cette région. La Russie veut "libérer" militairement le Donbass, considérant cette région comme indépendante de l'Ukraine.

Suivez les derniers événements ci dessous :

19.04.2022
20:56

Merci d'avoir suivi avec nous ce direct tout au long de la journée. 
Notre couverture de la guerre en Ukraine continue sur notre antenne TV et nos réseaux sociaux. 
Bonne soirée.

19.04.2022
20:41

Le point sur la situation à 20h.

- "Nouvelle phase" de la guerre

La Russie a annoncé avoir mené une dizaine de frappes aériennes et de missiles dans l'est de l'Ukraine, entamant selon Kyiv "la bataille pour le Donbass" crainte depuis des semaines. Selon le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, il s'agit d'une "nouvelle phase" de la guerre.

Selon Moscou, "des missiles de haute précision" ont "neutralisé 13 places fortes" ainsi que des "concentrations" de troupes près de la ville clé de Sloviansk, dans la région de Donetsk.

- Moscou appelle les Ukrainiens à "déposer les armes"

Le ministère russe de la Défense a appelé toute l'armée ukrainienne à "déposer les armes" et les derniers défenseurs de Marioupol à cesser leur "résistance insensée".

L'armée russe a affirmé avoir ouvert mardi un couloir pour évacuer les soldats ukrainiens présents dans la zone industrielle de ce port stratégique du sud-est de l'Ukraine.

- Guterres veut une "pause humanitaire"

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a demandé aux deux parties de stopper les combats pour une "pause humanitaire" de quatre jours à l'occasion de la Pâque orthodoxe, afin de "permettre l'ouverture d'une série de couloirs humanitaires".

- Moscou expulse de nombreux diplomates européens

La Russie a multiplié mardi les annonces d'expulsions de diplomates de pays européens (belges, néerlandais et autrichiens), en représailles aux mesures similaires prises récemment par ces pays à la suite de l'offensive russe en Ukraine.

- La stabilité financière mondiale résiste (FMI)

L'invasion de l'Ukraine par la Russie a secoué brièvement les marchés mais aucune crise financière mondiale ne s'est "matérialisée", a souligné mardi le Fonds monétaire international (FMI).

En revanche, la guerre a considérablement assombri les perspectives économiques, selon le FMI, qui table désormais sur une croissance mondiale de 3,6% en 2022 (contre 4,4% en janvier) et abaisse de 1,1 point sa prévision pour la zone euro à 2,8%.

Le PIB de la Russie devrait se contracter de 8,5% et celui de l'Ukraine de 35%.

- Américains et Européens prêts à "de nouvelles sanctions" contre Moscou

Les Etats-Unis et l'Union européenne sont parvenus à "un large consensus sur la nécessité d'accentuer la pression sur le Kremlin, notamment à travers l'adoption de nouvelles sanctions", a déclaré mardi soir le gouvernement italien. 

Cette prise de position a été prise au cours d'une réunion virtuelle consacrée à l'offensive russe en Ukraine entre le président américain Joe Biden et les principaux alliés des Etats-Unis.

19.04.2022
20:33

Le chef de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a déclaré à la Russie que le droit international doit être respecté dans la guerre en Ukraine et il a appelé au dialogue pour mettre fin au conflit.

M. Faki a déclaré sur Twitter qu'il avait reçu un appel téléphonique du chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

"J'ai souligné la nécessité de respecter le droit international et appelé au dialogue pour une solution pacifique au conflit entre la Russie et l'Ukraine", a-t-il déclaré dans un bref message.

L'UA a rapidement condamné en février l'invasion de l'Ukraine par la Russie, Faki et le président actuel de l'UA, le président sénégalais Macky Sall, affirmant que la situation risquait de dégénérer en un "conflit planétaire".

Cependant, de nombreux pays africains ont affiché leur soutien à la Russie, ou du moins une ambivalence diplomatique.

19.04.2022
20:03
Enterrement d'un homme tué le mois dernier à Boucha (près de Kyiv), le 19/04/2022. Yasuyoshi CHIBA / AFP
19.04.2022
19:57

Le Parlement finlandais commence mercredi à débattre d'une adhésion à l'Otan pour mieux se protéger contre une éventuelle agression russe, avec une candidature désormais "très probable".

Malgré les derniers avertissements de Moscou sur des renforts nucléaires dans la région Baltique si la Finlande ou la Suède voisine rejoignaient l'alliance militaire menée par les Etats-Unis, Helsinki entend prendre une décision rapidement.

"Je pense que ça interviendra assez vite. D'ici quelques semaines, pas quelques mois", avait affirmé la semaine dernière la jeune dirigeante sociale-démocrate du pays nordique, Sanna Marin.

Longtemps partagés sur la question jusqu'à l'invasion de l'Ukraine, les 200 membres de l'Eduskunta, le Parlement du pays à peine centenaire, se dirigent vers une nette majorité en faveur de l'adhésion lors d'un probable vote d'ici l'été.

Selon les pointages effectués par les médias finlandais, une centaine d'entre eux a déjà décidé de voter pour une adhésion, quand seulement 12 sont contre. Les autres attendent les débats pour afficher leur position. 

Sans exprimer de recommandation formelle, un nouveau "livre blanc" remis la semaine dernière par le gouvernement aux parlementaires a souligné que seule une adhésion à l'Otan permettait de bénéficier du parapluie de son célèbre article 5 de défense collective.

Même si elle a rompu avec sa neutralité stricte à la fin de la Guerre froide et lors de son adhésion à l'Union européenne en 1995, la Finlande n'est aujourd'hui que partenaire de l'Otan.

19.04.2022
19:51

Les Etats-Unis et l'Union européenne sont parvenus à "un large consensus sur la nécessité d'accentuer la pression sur le Kremlin, notamment à travers l'adoption de nouvelles sanctions", a déclaré mardi soir le gouvernement italien.

Les alliés sont aussi tombés d'accord sur la nécessité "d'accroître l'isolement international de Moscou", a précisé le gouvernement dans un communiqué.

L'annonce italienne a été confirmée par la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen dans un tweet: "Nous renforcerons de nouveau nos sanctions contre la Russie".

Cette prise de position a été prise au cours d'une réunion virtuelle consacrée à l'offensive russe en Ukraine entre le président américain Joe Biden et les principaux alliés des Etats-Unis, au moment où Moscou a déclenché dans le Donbass une nouvelle phase de son attaque.

La visioconférence a réuni les dirigeants français Emmanuel Macron, britannique Boris Johnson, allemand Olaf Scholz, roumain Klaus Iohannis, polonais Andrzej Duda, italien Mario Draghi, canadien Justin Trudeau et japonais Fumio Kishida.

Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg participait aussi à l'appel, ainsi que les présidents de la Commission européenne et du Conseil européen, Ursula von der Leyen et Charles Michel.

En outre, "l'engagement commun à diversifier les sources énergétiques en réduisant de cette manière la dépendance aux approvisionnements russe a été réaffirmé" lors de cette vidéoconférence, selon le communiqué  du gouvernement italien.

19.04.2022
19:00

Le port ukrainien de Marioupol, assiégé par les troupes russes depuis début mars, est toujours le théâtre de combats de rue, a affirmé mardi le gouverneur ukrainien de la région dans une interview à CNN.

"Des combats sont en cours à Marioupol. Ce sont des combats de rue et pas seulement avec des armes légères, mais aussi des batailles de chars dans les rues de la ville", a déclaré Pavlo Kyrylenko, gouverneur de la région de Donetsk.

Ces informations étaient invérifiables de source indépendante.

19.04.2022
18:44

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a affirmé qu'une "nouvelle phase de l'opération" militaire russe avait commencé.

La Russie a l'intention de "libérer complètement les territoires des Républiques populaires de Donetsk et de Louhansk".

"Je suis convaincu que cela sera un moment très important pour cette opération spéciale", a-t-il ajouté à la presse indienne.

19.04.2022
18:35

Le Canada a sanctionné mardi les deux filles du président russe Vladimir Poutine comme l'ont fait d'autres pays ces dernières semaines en raison de "l'invasion illégale et injustifiable de l'Ukraine par le régime russe".

Les nouvelles sanctions d'Ottawa concernent 14 "proches collaborateurs", y compris les deux filles de Vladimir Poutine, la femme et la fille du chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov ainsi que des oligarques russes et des membres de leurs familles.

"Le Canada ne relâchera pas ses efforts pour tenir le président russe Vladimir Poutine et ses collaborateurs responsables de leur complicité dans l'invasion de l'Ukraine par le régime russe", a déclaré la ministre canadienne des Affaires étrangères Mélanie Joly, dans un communiqué.

19.04.2022
18:33

Le président américain Joe Biden a participé une réunion virtuelle consacrée à l'offensive russe en Ukraine avec les principaux alliés des Etats-Unis.

Le président français Emmanuel Macron participant à la visio-conférence internationale consacrée à la situation en Ukraine. Paris (France), le 19/04/2022. Ludovic Marin, Pool photo via AP

La visioconférence réunit les dirigeants français Emmanuel Macron, britannique Boris Johnson, allemand Olaf Scholz, roumain Klaus Iohannis, polonais Andrzej Duda, italien Mario Draghi, canadien Justin Trudeau et japonais Fumio Kishida. 

Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg participe aussi à l'appel, ainsi que les présidents de la Commission européenne et du Conseil européen, Ursula von der Leyen et Charles Michel.