PUBLICITÉ

Ukraine : le défi d'un convoi humanitaire vers le Donbass

AP Photo
AP Photo Tous droits réservés Petros Giannakouris/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Petros Giannakouris/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les Nations Unies appellent à un cessez-le-feu en Ukraine pour mettre un place un convoi humanitaire et venir en aide aux populations civiles prise au piège des bombardements.

PUBLICITÉ

À Marioupol un millier de femmes, d'enfants et de personnes âgées survivent dans les souterrains d'Azovstal, l'immense usine du port où sont retranchés les derniers soldats ukrainiens de la ville.

Les Nations Unies appellent Moscou et Kiev à mettre en place un cessez-le-feu pour permettre un à un convoi humanitaire d'atteindre les populations civiles ukrainiennes.

Le Donbass est une énorme inquiétude humanitaire
Martin Griffiths
Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires des Nations Unies

Martin Griffiths, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires des Nations Unies : "Notre priorité à l'heure actuelle, vous verrez d'ici un ou deux jours comment nous prévoyons de le faire, c'est de faire passer un convoi à Donetsk et à partir de là, approvisionner Luhansk et ces différentes zones. Et ensuite d'y rester et d'avoir nos collègues sur place. Et ce n'est pas seulement l'ONU qui a du personnel sur place, les ONG, le CICR et d'autres organisations en ont aussi, pour réaliser le travail qu'elles veulent et, qu'avec courage, elles n'ont jamais cessé de faire. Le Donbass est une énorme inquiétude humanitaire."

Selon le secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres, 136 centres de soins ukrainiens ont été la cible de frappes depuis le début de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le 24 février dernier. Ces attaques ont fait au moins 73 morts, des dizaines de blessés et réduisent les possibilités de prise en charge médicale.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La guerre dans une "nouvelle phase", intensification de l'offensive russe dans l'est ukrainien

La nouvelle loi ukrainienne sur la mobilisation est entrée en vigueur

Kharkiv et Odessa visées par des frappes russes, la Crimée occupée ciblée par les Ukrainiens