Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Présidentielle française de 2022 : les résultats par commune décortiqués

Access to the comments Discussion
Par Marie Jamet  & Vincent Coste
Un assesseur dans un bureau de vote de l'île de la Réunion, dans l'océan Indien, en train de vider une urne, le 24 avril 2022.
Un assesseur dans un bureau de vote de l'île de la Réunion, dans l'océan Indien, en train de vider une urne, le 24 avril 2022.   -   Tous droits réservés  Richard BOUHET / AFP

Le président français sortant Emmanuel Macron a été réélu avec 58,54% des voix face à Marine Le Pen (41,46%). Ce résultat, une nette victoire, est toutefois tempéré par l'écart plus réduit qu'en 2017 avec l'extrême droite et une abstention élevée (28%).

Consultez ci-dessous, les résultats des plus de 34 000 communes françaises communiqués par le ministère de l’Intérieur et retrouvez plus de détails sous la carte.

Pour ce faire, tapez soit le nom d'une commune ou son code postal dans le champ de recherche ci-dessous :

Dans les petits villages, les écarts peuvent se creuser de manière spectaculaire et ils réservent donc souvent des surprises. Ainsi, Caubous, petit hameau de Haute-Garonne de sept inscrits sur les listes électorales, est le village où Emmanuel Macron a le plus progressé en pourcentage entre les deux tours. En effet, il n'avait obtenu aucune voix au premier tour et a finalement obtenu 100% des voix exprimées lors du second tour. Les électeurs avaient majoritairement voté Jean-Luc Mélenchon lors du premier tour. Les autres voix s'étaient portées sur Anne Hidalgo et Valérie Pécresse.

Parmi les villes comptant plus de 30 000 électeurs, c'est à Montreuil, en Seine-Saint-Denis, qu'Emmanuel Macron a le plus progressé entre les deux tours. Cette ville, qui avait voté à 55% pour Jean-Luc Mélenchon contre 18% pour Emmanuel Macron lors du premier tour, a opté pour le barrage républicain en votant pour Emmanuel Macron à près de 83% au second tour, soit une progression de plus de 65 points.

Marine Le Pen a le plus progressé aux Abymes, en Guadeloupe, dans les villes de plus de 30 000 électeurs passant de 16% à presque 75%, soit une progression de 58 points. Elle a pu largement bénéficier des reports de voix des 64% d'électeurs qui avaient choisi Jean-Luc Mélenchon au premier tour. L'abstention n'a presque pas bougé entre les deux tours dans cette ville.

Les abstentionnistes du second tour

C'est à nouveau en Nouvelle-Calédonie que l'on trouve la commune la plus abstentionniste ; il s'agit cette fois-ci de Pouébo avec 98% d'abstention sur 2 411 inscrits sur les listes électorales. Les seuls 48 votants y ont choisi Emmanuel Macron à 83%. Dans le trio de tête des abstentionnistes, on trouve aussi Alzi, en Corse, petit bourg aux 34 inscrits dont un seul électeur s'est déplacé pour glisser... un bulletin nul dans l'urne.

Dans les communes de plus de 30 000 inscrits, les trois premières villes où l'on a le moins voté sont situées en outre-mer : Fort-de-France (56%), Les Abymes (54%) et Nouméa (53%) ont ainsi toutes trois plus de 50% d'abstention. En métropole, c'est à nouveau à Roubaix que les électeurs se sont le moins déplacés, l'abstention étant passée de 41% au premier tour à 48% au second tour. Un score similaire au 15ème arrondissement de Marseille, l'un des arrondissements des "quartiers nords".

C'est à Montagagne, petit village d'Ariège comptant 61 inscrits sur les listes électorales que les électeurs se sont le plus perdus, l'abstention progressant de près de 30 points entre les deux tours (de 20% à 50%).

Le vote des dix plus grandes communes de France

Les dix plus grandes villes ont largement voté en faveur d'Emmanuel Macron, qui a bénéficié du report des voix de Jean-Luc Mélenchon, arrivé en tête dans presque toutes ces villes lors du premier tour (à l'exception de Paris, Lyon, Nice et Bordeaux, où le président sortant était arrivé en tête).

Emmanuel Macron a le plus bénéficié des reports de voix à Nantes, passant de 30% des voix à 81%. Sans surprise, c'est à Nice que Marine Le Pen a le plus progressé, passant de 22% à presque 45%.
Enfin, c'est à Montpellier que l'abstention a le plus progressé entre les deux tours, avec une hausse de près de 7 points.

Macron des villes, Le Pen des champs

172 communes ont voté à 80% ou plus pour Emmanuel Macron. Mais ce qui est surtout significatif, c'est la moyenne des inscrits dans ces communes où le président sortant a réalisé ses plus gros scores. En effet, le nombre moyen d'inscrits est de plus de 16 300.

Et parmi ces communes, quatre comptent même plus que 100 000 inscrits : Paris, Nantes, Bordeaux et Rennes, dont les votes au premier tour étaient allés principalement à Jean-Luc Mélenchon (Nantes et Rennes) et à Emmanuel Macron (Paris et Bordeaux).

Si Marine Le Pen a obtenu 80% ou plus dans 117 communes, la moyenne de leurs inscrits sur les listes électorales est ici, à l'inverse, que de 86 personnes.