This content is not available in your region

Covid : la Chine au ralenti : pas de grande migration pour le week-end du premier mai

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AP, AFP
euronews_icons_loading
AP Photo
AP Photo   -   Tous droits réservés  Chinatopix vía AP

Pas de grande migrations en vue cette année en Chine pour ce week-end prolongé du premier mai.

Beaucoup de Chinois sont contraints de rester chez eux à l'isolement et d'oublier les habituels voyages du printemps.

À Pékin, les autorités craignent un rebond épidémique et réclament un test négatif est pour accéder aux lieux publics.

Dans le cœur de la capitale chinoise, la Cité interdite est désertée et les marchands désespérés.

"L'année dernière, ça allait, mais cette année, c'est la misère."

Partout dans le pays, les Chinois sont appelés à renoncer aux voyages d'agrément et aux sorties non-essentielles.

Au nord-est de Pékin, Shenyang vérifie les tests covid de tous les passagers des voitures qui entrent dans la ville.

En l'espace de 24 heures, la Chine a enregistré 1 410 nouvelles contaminations, pour la plupart à Shanghai où la popluaton vit sous confinement sévère depuis début avril.