EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Réunion de crise des ministres de l'Énergie de l'Union européenne sur l'énergie russe

Réunion de crise à Bruxelles
Réunion de crise à Bruxelles Tous droits réservés Virginia Mayo/Associated Press
Tous droits réservés Virginia Mayo/Associated Press
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

C'est la première fois que les responsables se rencontrent depuis la décision de Moscou de couper l'approvisionnement en gaz de la Pologne et de la Bulgarie.

PUBLICITÉ

Les ministres de l'énergie de l'Union Européenne se réunissent en urgence ce lundi à Bruxelles, pour discuter d'un éventuel embargo sur l'énergie russe.

Réunion de crise pour les ministres de l'énergie des pays de l'Union européenne. L'objectif : s'accorder sur une position commune face à la demande de la Russie d'être payée en roubles pour ses livraisons de gaz sous peine de les interrompre.

C'est la première fois que les responsables se rencontrent depuis la décision de Moscou de couper l'approvisionnement en gaz de la Pologne et de la Bulgarie.Les deux pays ont refusé la semaine dernière de payer en roubles. Une volonté du Kremlin afin d'atténuer les conséquences des sanctions occidentales.

L'Union européenne accuse Moscou de chantage, et étudie la possibilité d'un éventuel embargo sur l'énergie russe.

Les actions de la Russie ont cependant poussé l'Europe au bord d'une crise énergétique, provoquant une augmentation 20 % du prix du gaz.

D'autres pays européens dépendants du gaz russe retiennent leur souffle. C'est le cas de l'Italie, de la Finlande, de la Croatie ou de la Lettonie. Mais aussi de l'Allemagne, le plus gros client de Gazprom en Europe : le pays s'approvisionne à 55% en gaz auprès de la Russie, et lui a versé 5 milliards d'euros pour l'énergie, depuis le début du conflit en Ukraine.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Quel est le degré de dépendance de l’UE à l’égard du pétrole russe ?

Premier-mai social et pour l'Ukraine : d'Istanbul à Paris, des heurts ont émaillé les manifestations

Zelensky à Bruxelles pour des accords de sécurité avec des alliés occidentaux