Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Vers un nouveau Front Populaire en France avant les élections législatives ?

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Jean-Luc Mélenchon le 1er mai 2022
Jean-Luc Mélenchon le 1er mai 2022   -   Tous droits réservés  Lewis Joly/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

Et de trois. Après les écologistes et les communistes, le Parti socialiste (PS) est sur le point de rejoindre l'alliance portée par la France insoumise (LFI), la formation politique de Jean-Luc Mélenchon. Le troisième homme de l'élection présidentielle, fort de ses 22%, pourrait ainsi réussir son pari de réunir les partis de gauche en vue des législatives en juin prochain. 

70 circonscriptions pour les socialistes

Après une semaine de négociations, insoumis et socialistes se sont donc entendus après être tombés d'accord sur la stratégie, le programme et les circonscriptions. Toutefois avant d'être définitivement acté, le texte scellant cet accord devra être soumis à l'approbation interne des socialistes, lors d'un vote prévu ce jeudi et qui s'annonce tendu. 

"Nous voulons faire élire des députés dans une majorité de circonscriptions, pour empêcher Emmanuel Macron de poursuivre sa politique injuste et brutale (RSA sous condition de travail gratuit et retraite à 65 ans) et battre l’extrême-droite", déclarent les deux formations dans un communiqué commun.

Le Premier ministre serait issu du plus grand groupe à l’Assemblée, soit Jean-Luc Mélenchon", ajoutent-ils.

Par cet accord, le PS rejoint la "Nouvelle union populaire écologique et sociale", dont Europe Ecologie Les Verts (EELV) et le Parti communiste français (PCF) sont déjà membres en vertu des accords passés ces trois derniers jours.

Plus tôt ce mercredi, un "accord de principe" avait été déjà annoncé, portant sur l'épineux dossier des circonscriptions. Les socialistes en ont obtenu 70, a précisé la direction du PS, sans donner de détail. 

Le nombre de circonscriptions obtenues est inférieur à EELV - une centaine dont une trentaine gagnable - mais supérieur aux communistes - 50 dont 16 gagnables.

Division chez les socialistes

L'idée d'une alliance avec la France Insoumise est loin de faire unanimité chez les cadres socialistes. Le premier secrétaire du PS Olivier Faure doit composer avec la fronde d'un courant minoritaire et de figures historiques du parti, comme l'ancien président François Hollande. 

Une autre figure du PS, Stéphane Le Foll, ancien ministre de l'Agriculture de François Hollande et actuel maire du Mans, s'est dit, lui, prêt à "conduire la campagne" des dissidents, "tous ceux qui vont être candidats quand même parce qu'ils n'accepteront pas l'accord". 

Egalement opposé à toute alliance avec LFI, L'ex-Premier ministre Bernard Cazeneuve a menacé de quitter le PS en cas d'accord législatif avec le parti de Jean-Luc Mélenchon.