This content is not available in your region

Un ancien de Wagner dénonce les dérives du groupe de mercenaires russes

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Couverture du livre de Marat Gabidullin, ancien commandant du groupe de mercenaires russes Wagner
Couverture du livre de Marat Gabidullin, ancien commandant du groupe de mercenaires russes Wagner   -   Tous droits réservés  FRFT

Il s’appelle Marat Gabidullin. Ancien commandant de Wagner, il est le premier à dévoiler les coulisses du fonctionnement de ce groupe de mercenaires russes. Un groupe privé, qui n’existe pas officiellement en Russie, mais qui n’en est pas moins le bras armé du Kremlin.

Marat Gabidullin en apporte la preuve dans son livre. Il raconte ses quatre années passées chez Wagner, aux côtés de mercenaires capables du pire.

"Dans d'autres divisions, il y avait de l’indulgence par rapport à certains actes, raconte-t-il. Les commandants fermaient les yeux sur beaucoup de choses. Il n'y avait pas d'instructions, d'enseignements, de formation, pas de code de conduite."

Marat Gabidullin a entendu parler du groupe Wagner, à l'âge de 48 ans, après avoir passé trois ans en prison pour meurtre. Il ne pouvait plus servir dans l'armée russe, mais les mercenaires se soucient moins des casiers judiciaires.   

"C’était bien payé, au-dessus du salaire moyen en Russie, précise-t-il. Et lorsque nous étions en mission à l'étranger, nous recevions une grosse somme d'argent supplémentaire."

Pour Marat Gabidullin, l’étranger, ce fut notamment la Syrie. Il affirme n’avoir lui-même commis aucun abus mais n’est pas surpris que les preuves s’accumulent contre Wagner. Ces mercenaires n'existent pas officiellement, ils se pensent donc à l’abris. Alors Marat a décidé d’écrire et de parler à visage découvert malgré les risques qu’il encourt.