This content is not available in your region

Sous la pression des agriculteurs, l'Indonésie autorise la reprise des exportations d'huile de palme

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
Des agriculteurs indonésiens manifestent contre la décision de bloquer les exportations d'huile de palme, Jakarta, 17 mai 2022.
Des agriculteurs indonésiens manifestent contre la décision de bloquer les exportations d'huile de palme, Jakarta, 17 mai 2022.   -   Tous droits réservés  AP Photo

L'Indonésie va autoriser dès lundi la reprise des exportations d'huile de palme, dont l'interdiction depuis fin avril avait déstabilisé un marché mondial de l'huile végétale, avec déjà des prix au plus haut depuis la guerre en Ukraine.

"Au vu de l'offre et de la situation de l'huile de cuisson, et comme il faut prendre en compte 17 millions de personnes employées dans le secteur de l'huile de palme (...) j'ai décidé que les exportations d'huile de cuisson pourront reprendre le lundi 23 mai", a déclaré jeudi le président du pays d'Asie du Sud-Est Joko Widodo dans une brève déclaration diffusée en ligne.

L'Indonésie, premier producteur mondial d'huile de palme, avait décrété une interdiction des exportations de l'oléagineux le 28 avril. Cette décision avait été prise face à une pénurie et une flambée des prix de l'huile de cuisson à base de cette huile la plus largement utilisée dans l'archipel d'Asie du Sud-Est, ce qui menaçait d'entraîner des tensions sociales.

Les consommateurs les plus modestes ont dû ainsi patienter des heures devant les centres de distribution d'huile à prix subventionnés dans de nombreuses villes du pays.

"Même si les exportations reprennent, le gouvernement va observer strictement la situation pour s'assurer que la demande soit satisfaite à un prix abordable", a affirmé le président.

En annonçant la suspension des exportations, Joko Widodo avait souligné que l'approvisionnement de la population indonésienne constituait "la plus haute priorité".

Cette annonce, qui a contribué à pousser les prix des huiles végétales à des sommets historiques, a été critiquée, alors que l'Ukraine, qui assurait 50% du commerce mondial d'huile de tournesol, ne peut plus non plus exporter en raison de la guerre.

Les producteurs indonésiens d'huile de palme avaient manifesté la semaine dernière dans le centre de la capitale Jakarta et d'autres villes, se plaignant que les prix du fruit du palmier avaient baissé drastiquement.

60% de la production mondiale

L'Indonésie assure quelque 60% de la production mondiale d'huile de palme, dont un tiers est consommé sur son marché national.

Elle a exporté 34,2 millions de tonnes l'an dernier pour l'huile alimentaire mais aussi la fabrication d'une grande gamme de produits, des cosmétiques aux produits alimentaires.

Ses plus grands clients à l'exportation sont l'Inde, la Chine, l'Union européenne et le Pakistan.