EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Vladimir Poutine rend visite à des soldats russes blessés en Ukraine

Le président russe Vladimir Poutine rencontre des soldats à l'hôpital clinique militaire central de Moscou, mercredi 25 mai 2022
Le président russe Vladimir Poutine rencontre des soldats à l'hôpital clinique militaire central de Moscou, mercredi 25 mai 2022 Tous droits réservés Mikhail Metzel/Sputnik
Tous droits réservés Mikhail Metzel/Sputnik
Par Camille Pauvarel
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

C'est la première fois depuis le début de l'offensive en Ukraine que de telles images sont diffusées.

PUBLICITÉ

Pour la première fois depuis le début de la guerre, le président russe est allé à la rencontre de ses soldats blessés en Ukraine. Accompagné de son ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, Vladimir Poutine a rendu visite à des militaires russes dans un hôpital de Moscou.

La Russie communique très peu sur son bilan humain, le 25 mars, après un mois de conflit, l'armée avait admis la perte de 1 351 militaires et 3 825 blessés dans ses rangs.

Le ministère de la Défense britannique qui publie régulièrement un rapport sur l'état du terrain en Ukraine, a indiqué quant à lui qu'au 23 mai, 15 000 soldats russes avaient péri. Ce chiffre équivaut au bilan humain total de neuf ans de guerre en Afghanistan côté soviétique (décembre 1979- février 1989).

La situation dans l'Est de l'Ukraine, et surtout autour de la ville de Severodonetsk est encore très difficile et les combats continuent.

Ce mercredi 25 mai, le Parlement russe a aboli la limite d'âge pour l'engagement militaire. Alors qu'auparavant, les citoyens russes pouvaient s'enrôler de 18 à 40 ans, l'âge limite est à présent repoussé à 61 ans passés.

Côté diplomatique, pas de signe d'apaisement non plus. Les autorités ukrainiennes accusent Moscou de faire preuve de chantage en proposant l'arrêt du blocage des exportations de céréales ukrainiennes contre la levée des sanctions occidentales.

La fin de ces exportations a fait grimper les prix, exacerbant la crise alimentaire dans les pays du monde les plus pauvres. Avant la guerre, l'Ukraine était le quatrième exportateur mondial de maïs et de blé.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Comment se porte Vladimir Poutine ? Beaucoup de rumeurs, peu d'informations

Vladimir Poutine rend hommage au soldat inconnu au Kremlin

Au moins 31 morts en Ukraine après des bombardements massifs russes