This content is not available in your region

Exploitation forestière dans le poumon vert de l'Europe : les arbres de Roumanie en danger

Access to the comments Discussion
Par MAIA BONDICI
euronews_icons_loading
Green Week
Green Week   -   Tous droits réservés  euronews

La Roumanie abrite les forêts les plus précieuses d'Europe en terme de biodiversité. Mais l'exploitation illégale des forêts est en train de les tuer.

"Cela se passe dans beaucoup d'endroits en Roumanie qui ont été effacés de la surface de la Terre, s'indigne Gabriel Paun, président de Agent Green. Des montagnes entières vides, nues. Des endroits où l'érosion a commencé et où la nature ne peut pas guérir. À Făgăraș, à Maramureș, dans le parc national de Domogled. C'est un désastre."

 La Roumanie abrite plus de 500 000 hectares de forêts vierges et anciennes, plus que tout autre pays de l'Union européenne. En théorie, 63% d'entre elles sont protégées en tant que sites Natura 2000, un réseau de l'Union européenne, mais la réalité sur le terrain est toute autre. Les lois environnementales de la Roumanie ne suivent pas les exigences de Bruxelles.

 L'exploitation forestière reste possible, même au sein des sites Natura 2000. Mais dans la forêt de Cernica, à quelques kilomètres de la capitale, les gardes forestiers, payés par l'État, coupent d'abord les arbres et font des études d'évaluation ensuite.

 _"_L'abattage illégal les années passées a eu lieu sur de grandes surfaces, malheureusement, regrette Barna Tanczos, ministre de l'Environnement, des eaux et forêts. Des centaines d'hectares d'abattage illégal sont à l'origine de la procédure d'infraction contre la Roumanie. Mais ces derniers temps, il n'y a pas eu d'exploitation illégale à grande échelle."

Après de nombreuses années de chaos, seuls 20 % des forêts roumaines comptent encore des arbres anciens.

 "En matière de biodiversité, explique Gabriel Paun devant un arbre, la valeur de cet arbre est inestimable. Mais d'un point de vue économique, il vaut 10 000 euros.

Les autorités roumaines admettent que l'abattage illégal d'arbres est un problème majeur, mais selon  elles la situation est sous contrôle.

"Ce ne sont pas nécessairement les entreprises qui volent du bois précieux et le vendent, explique Sorin Banciu, secrétaire d'état au ministère de l'Environnement, des eaux et forêts C'est un phénomène social. il y a plus de trois millions de foyers où les gens doivent se chauffer au bois. Les habitants de ces villages ne se soucient pas vraiment de savoir si l'abattage de leur bois livré est légal.

 Les forêts primaires et anciennes de Roumanie sont uniques en Europe. Elles abritent des milliers d'espèces animales et végétales et atténuent l'impact du changement climatique. Dans la forêt près de Bucarest, la température est de 10 degrés inférieure à celle de la capitale.