La politique de "russification" menée par Moscou se poursuit en Ukraine

La politique de "russification" menée par Moscou se poursuit en Ukraine
La politique de "russification" menée par Moscou se poursuit en Ukraine Tous droits réservés AP Photo/Olexandr Chornyi
Par euronews avec Agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Moscou poursuit sa politique de « Russification » en Ukraine, notamment dans la région de Kherson. Les Etats-Unis font part de leur inquiétude.

PUBLICITÉ

Les forces ukrainiennes affirment regagner du terrain particulièrement près de Kherson, ville proche de la Crimée et passée sous contrôle russe. 

Mais les nouvelles autorités prorusses de la cité côtière ont déjà exprimé le souhait d'être rattachées à la Russie. Moscou a aussi annoncé qu'elle délivrerait aux habitants un passeport russe via "une procédure simplifiée". Cette mesure inquiète les Etats-Unis.

Nous restons préoccupés par les mesures prises par la Russie pour tenter d'institutionnaliser le contrôle du territoire ukrainien souverain, en particulier dans la région ukrainienne de Kherson. Le Kremlin évalue probablement plusieurs approches allant de la reconnaissance d'une soi-disant république populaire, comme la Russie l'a fait par la force à Donetsk et Louhansk, à une tentative d'annexion, comme la Russie l'a fait en Crimée", a dit Ned Price, le porte-parole du département d'État américain.

Il faut dire que dans les régions désormais sous contrôle russe, les autorités partisanes de Moscou ont déjà établi leurs propres administrations, annoncé le passage aux paiements en roubles et organisé la distribution de cartes SIM d'opérateurs télécom russes.

La ville de Kherson est donc victime à son tour de la politique de "russification" menée par Moscou, comme le sont déjà depuis deux mois plusieurs villes de l’Est ukrainien, notamment Volnovakha.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les habitants de Sloviansk, dans l'est de l'Ukraine, appelés à évacuer

Petro Porenchenko : "Nous devons dépoutiniser la Russie"

Guerre en Ukraine : Kyiv demande de nouvelles armes et munitions à ses alliés occidentaux