Les céréales ukrainiennes bientôt de retour sur les marchés ?

Le blocage des exportations agricoles ukrainiennes menace la sécurité alimentaire mondiale
Le blocage des exportations agricoles ukrainiennes menace la sécurité alimentaire mondiale Tous droits réservés Bernat Armangue/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved
Par euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Turquie tente de négocier avec Kyiv et Moscou la reprise des exportations des produits agricoles ukrainiens, stoppées par le blocage russe des ports de la mer Noire.

PUBLICITÉ

D'après l'agence de presse turque Anadolu, des représentants de Kyiv, de Moscou et d'Ankara devraient bientôt se rencontrer à Istanbul pour discuter de l'instauration d'un "corridor alimentaire". La Turquie tente de relancer les exportations de céréales ukrainiennes, bloquées par la Russie qui contrôle les ports les plus importants de la mer Noire 

Un accord représenterait un grand succès dans la diplomatie du président turc Recep Tayyip Erdogan puisqu'il maintient sa neutralité entre la Russie et l'Ukraine depuis le début de la guerre et a discuté avec les chefs d'Etat des deux pays cette semaine.

Les Nations-Unies coordonneraient, aux côtés de la Turquie, les discussion entre les deux pays en guerre.

Selon certaines estimations, vingt millions de tonnes de grains ukrainiens sont actuellement stockées, faute de pouvoir rejoindre les marchés mondiaux.

L'Ukraine est l'un des plus grands exportateurs de céréales au niveau mondial : elle fournit la planète en blé mais aussi en maïs. Certains pays sont menacés de famine par cette guerre qui se déroule pourtant loin de chez eux. David Beasley, directeur du Programme alimentaire mondial des Nations Unies, craint la mort de millions de personnes.

Le directeur du PAM redoute les conséquences du blocage des ports ukrainiens
Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le blocage des céréales ukrainiennes : "un véritable crime de guerre"

Aux portes d’une crise alimentaire mondiale

Ursula von der Leyen : "Moscou utilise la crise alimentaire comme une arme dévastatrice"