This content is not available in your region

Après la Roumanie et la Moldavie, Emmanuel Macron ira-t-il en Ukraine?

Access to the comments Discussion
Par Anne Devineaux  avec AFP
euronews_icons_loading
Emmanuel Macron s'exprime sur une base de l'OTAN en Roumanie, le 15/06/2022
Emmanuel Macron s'exprime sur une base de l'OTAN en Roumanie, le 15/06/2022   -   Tous droits réservés  Yoan Valat/AP

Emmanuel Macron va-t-il bien se rendre à Kyiv ? Le chef de l'Etat français n'a toujours pas confirmé sa venue en Ukraine mais il a jugé nécessaire de nouvelles discussions avec le pays.

Le président français est arrivé mardi soir en Roumanie sur une base de l'OTAN, près de Constanta, sur les rives de la mer Noire, où l'a rejoint le président roumain Klaus Iohannis.

"Aux portes de notre Union européenne se joue une situation géopolitique inédite, donc oui, pour toutes ces raisons, le contexte politique et les décisions que l'Union européenne et plusieurs nations devront prendre, se justifient de nouvelles discussions en profondeur et de nouvelles avancées", a t-il dit.

Et "je pense que nous sommes à un moment où nous avons besoin d'envoyer des signaux politiques clairs, nous Union européenne, à l'égard de l'Ukraine et du peuple ukrainien dans un contexte où il résiste de manière héroïque depuis plusieurs mois", a-t-il souligné, interrogé sur une possible visite à Kiev dans les prochains jours.

Après la Roumanie, Emmanuel Macron se rend ce mercredi en Moldavie. Cette ancienne République soviétique est en première ligne du conflit russo-ukrainien. Tout comme l'Ukraine, le pays n'est pas membre de l'OTAN, et a déposé il y a peu, sa candidature à l'Union européenne.

Trois mois après l'invasion russe, Emmanuel Macron a affiché son soutien aux soldats mobilisés pour protéger la frontière orientale de l'Union européenne.

Son éventuelle visite à Kyiv ce jeudi a été évoquée dans la presse allemande, il y a trois jours. Selon le journal Bild am Sonntag, elle se ferait au côté du chancelier allemand, Olaf Scholz et du Premier ministre italien Mario Draghi. Aucun des trois dirigeants européens n'a encore fait le déplacement à Kiyv depuis l''invasion russe.