This content is not available in your region

Kyiv et Kharkiv bombardées ce week-end

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
L'immeuble touché par un missile dimanche à Kyiv
L'immeuble touché par un missile dimanche à Kyiv   -   Tous droits réservés  AP Photo

Moscou a continué ses attaques sur l'Ukraine ce week-end : 

à Kharkiv

La deuxième ville de l'Ukraine proche de la frontière avec la Russie, constate les nouveaux dégâts causés par les bombardements. Elle résiste aux assauts depuis l'invasion du pays mais les missiles s'abattent à nouveau sur le centre-ville.

à Kyiv

La capitale, a été touchée ce dimanche, pour la première fois en trois semaines. Un missile a frappé un immeuble résidentiel, faisant d'après le maire de la ville un mort et plusieurs blessés, dont une fille de sept ans. Moscou dément l'information et prétend avoir visé un site militaire.

Ce bombardement a lieu le jour de l'ouverture du G7, en Allemagne. Les chefs d'Etat ont unanimement condamné l'attaque de la capitale ukrainienne et réaffirmé leur soutien au pays.

Olaf Scholz et Joe Biden en Bavière lors du G7

Le gouvernement ukrainien réclame à ses alliés plus de sanctions envers Moscou et plus d'armes lourdes, notamment des systèmes anti-missiles : "Une partie des missiles été abattue. Mais une partie seulement. Nous avons besoin d'une défense aérienne puissante, moderne, totalement efficace, qui nous assure une protection complète contre ces missiles" a déclaré le président dans une vidéo. Volodymyr Zelensky est l'invité du G7, lundi, par visioconférence.

Une partie des missiles été abattue. Mais une partie seulement. Nous avons besoin d'une défense aérienne puissante, moderne, totalement efficace, qui nous assure une protection complète contre ces missiles
Volodymyr Zelensky
Président ukrainien

Dans le Donbass

Samedi, les Russes ont obtenu d'importantes victoires militaires dans l'Est de l'Ukraine : ils se sont emparés totalement de Severodonetsk, après plusieurs semaines de combats intenses, et ils sont entrés à Lyssytchansk, la ville voisine. Selon les séparatistes pro-russes, des combats de rue s'y déroulent.