EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Le géant russe Gazprom arrête ses livraisons de gaz à la Lettonie

Gazprom
Gazprom Tous droits réservés أ ب
Tous droits réservés أ ب
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Nouvel épisode des tensions russo-occidentales autour du conflit en Ukraine: Gazprom a annoncé ce samedi avoir coupé ses livraisons de gaz à la Lettonie.

PUBLICITÉ

Au tour de la Lettonie de se voir couper l’accès au gaz russe. Le groupe gazier russe Gazprom a annoncé samedi 30 juillet avoir suspendu ses livraisons de gaz à la Lettonie, sur fond de tensions russo-occidentales en raison du conflit en Ukraine et des sanctions européennes sans précédent contre la Russie.

Cette annonce survient alors que Gazprom a réduit drastiquement cette semaine ses livraisons de gaz russe à l’Europe par le gazoduc Nord Stream, arguant de la nécessité de maintenance d’une turbine, au moment où les pays européens s’efforcent de remplir leurs réserves pour l’hiver. 

La Russie avait déjà réduit à deux reprises le volume de ses livraisons en juin, en disant que le gazoduc ne pouvait fonctionner normalement sans une turbine, qui était en réparation au Canada et n’avait pas été renvoyée en Russie à cause des sanctions imposées par les Occidentaux à la suite de l’assaut russe contre l’Ukraine. Depuis, l’Allemagne et le Canada se sont entendus pour renvoyer l’équipement en Russie, mais la turbine n’a pas encore été livrée.

Les Occidentaux accusent Moscou de se servir de l’arme énergétique en représailles des sanctions adoptées après l’offensive contre l’Ukraine. Le Kremlin assure, pour sa part, que les sanctions sont à l’origine de problèmes techniques de l’infrastructure gazière et que l’Europe souffre dès lors des mesures qu’elle impose à la Russie.

Pour tenter de prévenir les risques de pénuries cet hiver, les 27 pays membres de l’UE se sont accordés mardi sur un plan prévoyant que chaque pays fasse "tout son possible" pour réduire, d’ici à mars 2023, sa consommation de gaz d’au moins 15 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années sur la même période. La Russie représentait jusqu’à l’an dernier quelque 40 % des importations gazières de l’UE.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

UE : entrée en vigueur du plan de réduction de consommation de gaz

Union européenne : les États membres approuvent un plan de réduction de leur consommation de gaz

No Comment : un soldat américain condamné à de la prison en Russie