EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Beyrouth : Effondrement de silos à grains endommagés par un incendie

Endommagés par un incendie, des silos du port de Beyrouth se sont effondrés, le dimanche 31 juillet 2022.
Endommagés par un incendie, des silos du port de Beyrouth se sont effondrés, le dimanche 31 juillet 2022. Tous droits réservés Associated Press
Tous droits réservés Associated Press
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un incendie s'est déclaré dans les silos à cause de la fermentation des stocks de céréales restantes et des températures élevées.

PUBLICITÉ

Des silos à grains du port de Beyrouth se sont effondrés ce dimanche à la suite d'un incendie, à quelques jours du deuxième anniversaire de l'explosion dévastatrice dans ce port. Un nuage de poussière a couvert le port après l'effondrement de deux tours.

Il y a un peu plus de deux semaines, un incendie s'est déclaré dans la partie la plus endommagée des silos, causé selon les autorités et des experts par la fermentation des stocks de céréales restantes, conjuguée à de fortes températures.

L'incendie a ravivé le traumatisme de proches de victimes de l'explosion du 4 août 2020, a fait plus de 200 morts et 6 500 blessés et dévasté des quartiers entiers de la capitale libanaise.

L'explosion du 4 août a été déclenchée dans un entrepôt abritant des centaines de tonnes de nitrate d'ammonium stockées sans précaution. Touchés de plein fouet par le souffle de l'explosion, les silos à grains du port s'étaient partiellement écroulés.

En avril, le Liban avait ordonné la démolition des silos, mais la décision a été suspendue en raison de l'opposition des proches des victimes du drame qui veulent en faire un lieu de mémoire.

L'enquête sur les causes du drame du 4 août 2020 est suspendue depuis des mois en raison d'obstructions politiques. Pointées du doigt pour négligence criminelle, les autorités sont accusées par les familles des victimes et des ONG de la torpiller pour éviter des inculpations.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Deux ans après l'explosion au port de Beyrouth, un nouvel effondrement de silos

Deux ans après l'explosion au port de Beyrouth, une famille se bat toujours pour obtenir justice

Liban : barrages et pneus en feu dans les rues de Beyrouth