Le G7 demande aux forces russes de quitter la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia

La base aérienne de Crimée victime d'une explosion
La base aérienne de Crimée victime d'une explosion Tous droits réservés Planet Labs PBC/AP
Tous droits réservés Planet Labs PBC/AP
Par Laurence Alexandrowicz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La guerre en Ukraine se poursuit avec son lot de victimes, ses inquiétudes pour la sécurité nucléaire à Zaporijjia, et ses interrogations sur l'attaque en Crimée.

PUBLICITÉ

Des bombardements russes ont tué au moins 14 civils dans la nuit de mardi à mercredi non loin de la centrale nucléaire de Zaporijjia. Parmi eux, 13 personnes dans la ville de Marganets, un refuge pour les civils fuyant le Donbass. Ces attaques près de la centrale, après le bombardement des installations nucléaires la semaine dernière, inquiètent la communauté internationale. Le G7 exige que les Russes quittent la centrale. 

Selon Kyiv les forces russes préparaient le raccordement de la centrale à la Crimée, annexée par Moscou, une opération dangereuse pour la sécurité nucléaire.

Côté sanctions, le ministre ukrainien des Affaires étrangères a demandé à nouveau à l'UE et au G7 de ne plus délivrer de visas aux ressortissants russes.

L'attaque en Crimée toujours inexpliquée

En Crimée, le mystère reste entier sur les explosions qui ont fait un mort et plusieurs blessés dans un dépôt de munitions sur un aérodrome militaire. Selon l'armée russe, aucun tir ni bombardement n'en est à l'origine. L'Ukraine affirme que 9 avions de guerre russes ont été détruits, ce que Moscou dément. 

Sergei Aksyonov, gouverneur de la Crimée nommé par Moscou, attend dans quelques heures les conclusions de l'enquête.

"Le comité d'enquête entreprend une inspection des bâtiments endommagés. Nous attendons la conclusion des actions d'investigation. Préliminairement, tout doit être terminé avant demain soir."

Lors d'une conférence de presse à Copenhague, le ministre ukrainien de la Défense Oleksii Reznikov a répondu à un journaliste qui voulait savoir si les forces ukrainiennes avaient attaqué la base en Crimée.

"La réponse est très claire et courte, je pense que les militaires russes dans cette base aérienne ont ruiné une règle connue très simple : ne pas fumer dans les endroits dangereux."

Alors qu'à Moscou le ministre de la Défense distribue des médailles aux militaires russes valeureux, la guerre en Ukraine continue sans aucun signe d'une fin prochaine, entre gloire, douleur et destruction dans son sillage.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : frappes russes dans des villes voisines de la centrale de Zaporijjia

Ukraine : l'AEIA alerte sur le danger d'un "accident nucléaire"

Regain de tensions après une frappe sur la centrale nucléaire de Zaporijjia