This content is not available in your region

[Infographies] Une année 2022 déjà record pour les incendies en France

Access to the comments Discussion
Par Vincent Coste  avec AFP
Forêt en flammes dans le secteur de Belin-Beliet, en Gironde dans le sud-ouest de la France, le 10 août 2022
Forêt en flammes dans le secteur de Belin-Beliet, en Gironde dans le sud-ouest de la France, le 10 août 2022   -   Tous droits réservés  PHILIPPE LOPEZ / AFP

L'année 2022 est en passe de battre des records en matière d'incendies en France. Au 6 août, déjà plus de plus de 48 000 hectares de forêts étaient déjà partis en flammes depuis le début de l'année, selon les données de Système européen d'information sur les feux de forêt (EFFIS). Mais la barre des 50 000 hectares est assurément déjà franchie, car ces données ne prennent pas compte de la reprise du feu dans le secteur de Landiras. Dans cette commune de la Gironde, depuis le 9 août dernier, les flammes ont déjà, en effet, emporté plus de 6 800 hectares de végétation, selon les derniers chiffres communiqués ce jeudi par la préfecture de de ce département du sud-ouest du pays.

En juillet dernier dans ce même secteur, un incendie avait déjà ravagé plus 14 000 hectares. Si ce feu avait été considéré comme "fixé par" les pompiers, il couvait toutefois, à la faveur d'un sol largement constitué de tourbe. Ces deux derniers jours, 10 000 personnes ont été évacuées, pour la seconde fois en un mois pour certaines.

Lorsque l'on compare la superficie des terrains qui ont été brûlés par les feux de Landiras, ainsi que de celui de la Teste-de-Buch, qui s'était déclaré dans cette même région plus à l'ouest le 12 juillet dernier, avec celle de Bordeaux, le constat est saisissant.

Vincent Coste/google maps
Capture d'écran infographie euronewsVincent Coste/google maps

En tout, ce sont plus de 26 000 hectares qui ont été réduits en cendre. Ce qui correspond à plus de cinq fois la superficie de la capitale de la région Nouvelle-Aquitaine. 

Canicule et sécheresse comme catalyseurs

Les effets conjugués des vagues de chaleur, où les 40° degrés ont été dépassés à plusieurs reprises dans de nombreuses régions de France, et de l’intense sécheresse qui règne sur le pays ont contribué à de nombreux départs de feu. En outre, des zones relativement épargnées par les incendies jusqu'àlors ont été également été touchées.

Ce jeudi, des milliers de pompiers sont sur le qui-vive pour lutter contre des brasiers dans des forêts complètement desséchées. Avant la tombée de la nuit de ce mercredi, huit feux importants brûlaient en France, en Gironde donc, mais aussi dans le Maine-et-Loire, le Jura, la Drôme, l'Aveyron et la Lozère... Sans compter d'innombrables départs de feux plus petits chaque jour du nord au sud.

Alors que l'été est loin d'être terminé, l'année 2022 est donc déjà celle qui a vu le plus d'hectares détruits par le feu en France. Dans ses prévisions, le Système européen d'information sur les feux de forêt avait estimé qu'une superficie de 58 000 hectares allait être brûlée cette année. Mais la tendance actuelle n'est pas à l'optimiste, cette estimation sera malheureusement dépassée, même si une dépression apportant de la pluie est attendue dans les prochains jours sur la façade ouest du pays, puis sur l'ensemble du pays.

Le précédent record, établi en 2019 avec 43 602 hectares, est d'ores et déjà battu. En analysant les données fournies par l'EFFIS, qui tient de telles statistiques depuis 2006, il apparaît que les feux de forêt sont dans une logique quasi-exponentielle depuis 2016, avec certes des années à l'inverse de ce phénomène comme 2018.

Dans l'ensemble de l'Union européenne, ce sont plus de 680 000 hectares qui ont été emportés par les flammes depuis janvier 2022, toujours selon les données du Système européen d'information sur les feux de forêt.