Dans les Landes, des pompiers allemands viennent aider leurs collègues français

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Une équipe de pompiers dans les Landes, le 13 août 2022
Une équipe de pompiers dans les Landes, le 13 août 2022   -   Tous droits réservés  @SDIS33/AP   -  

Dans leur lutte acharnée contre les flammes, les pompiers français peuvent compter, depuis la soirée du jeudi 11 août, sur des renforts européens. Les soldats du feu allemands étaient à pied d'œuvre dès la matinée du vendredi, à Belin-Béliet.

À peine arrivés sur les lieux de l'incendie, à Belin-Béliet (Gironde), les pompiers allemands sont à pied d'œuvre. Équipés de sacs remplis d'eau, ils éteignent des points chauds, pour éviter que les flammes ne se propagent. Les feux de forêts presque indomptables sont pour eux un terrain inhabituel. "Le paysage, les plantes qui poussent ici sont différents de chez nous, et le sol aussi. Donc on est obligés d'adapter notre façon de travailler", commente Simon Friz, chef d'équipe.

Apprendre de nouvelles techniques

L'organisation n'est pas encore parfaite, et la barrière de la langue ne facilite pas le travail. "C'est un langage technique, donc on arrive à se comprendre. Ça oblige à se concentrer peut-être un peu plus", confie un pompier français. Les Allemands présents se sont tous portés volontaires pour lutter contre les flammes. "On est fiers d'être ici. Tous les collègues ont très envie d'apprendre, de s'améliorer, et aussi bien sur de venir en aide aux pompiers français de façon efficace", confie Heiko Basten, un pompier allemand. Une soixantaine de soldats du feu allemands se relaient au plus près de l'incendie.

Des équipes venues de toute l'Europe

Ils seront bientôt rejoints par 300 pompiers venus d'autres pays d'Europe. En tout, six avions, 383 hommes et 101 véhicules sont envoyés pour soutenir les 1 100 pompiers français qui combattent toujours les feux de forêts qui ravagent toujours l'Hexagone, notamment le Sud-Ouest, a annoncé jeudi 11 août la Commission européenne.  

Tweet du Président Emmanuel Macron