This content is not available in your region

Finlande : la Première ministre Sanna Marin a réalisé un test de dépistage de drogue

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Sanna Marin lors de la conférence de presse à Helsinski
Sanna Marin lors de la conférence de presse à Helsinski   -   Tous droits réservés  RONI REKOMAA/Lehtikuva

La Première ministre finlandaise Sanna Marin a réaffirmé ce vendredi 19 août n'avoir jamais pris de drogue et a déclaré avoir passé un test de dépistage pour dissiper les soupçons, après qu'une vidéo de la jeune femme faisant la fête avec des amis a suscité des critiques.

Largement partagée sur les réseaux sociaux, et publiée par différents médias, la vidéo montre la Première ministre, 36 ans, dansant sans retenue avec un groupe de personnes.

"Ces vidéos sont privées, elle sont été filmées dans des lieux privés", a déclaré la Première ministre. "Je passais une soirée avec des amis".

Afin de dissiper tout soupçon, j'ai passé un test de dépistage de drogue aujourd'hui
Sanna Marin

Sa manière de danser a été critiquée par certains qui ont jugé ce comportement peu convenable pour une Première ministre, alors que d'autres estimaient qu'elle avait le droit de se divertir dans une soirée privée.

Des rumeurs controversées ont également circulé concernant des propos tenus par des personnes non identifiées sur les stupéfiants.

"Afin de dissiper tout soupçon, j'ai passé un test de dépistage de drogue aujourd'hui", a-t-elle déclaré aux journalistes à sa résidence.

Les résultats sont attendus dans une semaine et seront publiés, a-t-elle ajouté.

La Première ministre a admis avoir bu de l'alcool. Mais elle a assuré qu'elle n'avait pas été témoin de la consommation de drogues par l'un des participants.

"Jamais de ma vie, pas même dans ma jeunesse, je n'ai consommé de drogue", a-t-elle déclaré vendredi.

Cible de critiques

"Ma capacité à fonctionner était bonne. Je ne m'attendais pas à avoir de réunion".

Sanna Marin, qui a été nommée en 2019 à l'âge de 34 ans, a déjà été la cible de critiques concernant les fêtes organisées dans sa résidence.