This content is not available in your region

Moscou : qui a tué Daria Douguina, fille d'un idéologue nationaliste russe ?

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Daria Douguina
Daria Douguina   -   Tous droits réservés  AFP

Daria Douguina, 29 ans, a été tuée samedi soir dans l'explosion de la voiture de son père, Alexandre Douguine, un intellectuel ultra-nationaliste russe. Selon les premiers éléments de l'enquête, c'est lui qui était visé. Le FSB accuse l'Ukraine. Kyiv dément.

Qui a tué Daria Douguina ? C'est la question à laquelle les enquêteurs tentent de répondre. Plusieurs thèses sont étudiées.

Côté russe, la principale agence de contre-espionnage, le FSB, accuse les services de renseignement ukrainiens d'avoir organisé l'attentat à la voiture piégée.

Les services secrets russes affirment que le meurtre aurait été perpétré par "une citoyenne ukrainienne nommée Natalya Vovk Pavlovna, née en 1979, arrivée en Russie le 23 juillet 2022, avec sa fille Shaban Sofia Mikhailovna, née en 2010", qui seraient ensuite parties pour l'Estonie".

Toujours selon les services secrets, ces femmes auraient loué un appartement à Moscou, non loin de là où vivait Daria Douguina, "pour obtenir des informations sur son mode de vie". Elles auraient été présentes à un festival où la journaliste était invitée d'honneur.

Kyiv dément

Mais de son côté, Kyiv a démenti toute implication : "l'Ukraine n'a sans doute rien à voir avec l'explosion parce que nous ne sommes pas un Etat criminel", a déclaré un conseiller de la présidence ukrainienne, Mikhaïlo Podoliak, lors d'une intervention télévisée.

Selon les proches de la famille, c'est bien le père de Daria, Alexandre Douguine, qui était visé par l'explosion. Ce dernier, qui influence une partie de l'extrême droite française, est visé depuis 2014 par des sanctions européennes. Sa fille, accusée de diffuser en ligne des désinformations sur l'Ukraine, était aussi visée par des sanctions britanniques.